Affaire conclue : « traité comme de la m…e », Pierre-Jean Chalençon tacle Sophie Davant

En pleine promotion de son single « Donne-moi ton Q… R code », Pierre-Jean Chalençon, le célèbre acheteur d’Affaire conclue, émission de vente aux enchères de France 2, dénonce des conditions de tournage déplorables et critique virulemment Sophie Davant.

C’est en 2020 que Pierre-Jean Chalençon, le célèbre acheteur d’Affaire conclue, la célèbre émission de vente aux enchères sur France 2, a quitté l’émission. Et depuis, le grand collectionneur de Napoléon, s’en est pris à ses anciens collègues. Sur Sudinfo, à l’occasion de la promotion de son single « Donne-moi ton Q… R code », il a récemment critiqué Caroline Margeridon en l’accablant de « reine des cruches » ou encore de « mythomane ».

« Madame Sophie Davant, elle, se permettait d’arriver en moto-taxi »

Pierre-Jean Chalençon a déploré les conditions de tournage de l’émission : « J’avais dit qu’il nous traitaient un peu comme de la merde mais c’était un peu quand même la vérité ! » a-t-il déclaré. Et de tacler Sophie Davant : « Madame Sophie Davant, elle, se permettait d’arriver en moto-taxi. Nous, on nous avait refusé ça au bout d’un an, soit-disant parce que ça coûtait trop cher. Mais on était payé au lance-pierre, des sommes ridicules alors qu’on devait dépenser au départ », a-t-il expliqué.

« Il y avait un petit frigo avec des souris et des rats »

Et d’insister : « Vous savez ce qu’était notre loge pour les acheteurs ? C’était les toilettes où allait Sophie Davant. Il y avait un petit frigo avec des souris et des rats. On ne pouvait pas se reposer, si ce n’est dans le décor, dans un petit canapé. Quand on fait les scores d’audience qu’on faisait… Les premières semaines, on pouvait comprendre, mais au bout d’un an ou deux quand on était à 2,5 millions par jour… C’est pour ça que j’ai dit qu’on était un peu traité comme de la merde. Mais tout est relatif… », argumente le roi de la polémique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.