Anna Sorokin, l’arnaqueuse sort de prison 

Anna Sorokin, connue sous le nom d’Anna Delvey, avait été jugée pour escroquerie en 2019. Elle est sortie de son centre de rétention vendredi 7 octobre.

Rappel des faits, rocambolesques

Anna Sorokin, d’abord connue sous le nom d’Anna Delvey, avait arnaqué le gratin de la finance New Yorkaise. Se faisant passer pour une héritière allemande la jeune trentenaire avait failli remporter un prêt bancaire s’élevant à plusieurs millions de dollars.

Finalement démasquée, elle a été jugée pour escroquerie à hauteur de 275 000 dollars et devait purger 4 à 12 ans de prison

Libérée pour bonne conduite en 2021, elle sera de nouveau privée de sa liberté pour ne pas avoir ses papiers en règle et devait être extradée vers l’Allemagne. 

Son histoire intrépide et rocambolesque avait fait l’objet d’une série Netflix « Inventing Anna », grâce à laquelle elle a touché plus de 300 000 dollars. Somme presque absorbée dans sa totalité par ses dettes. 

Pour autant, depuis son centre de rétention, elle continue à faire affaire. Elle a, par exemple, organisé une exposition à distance, faisant une apparition, dans laquelle elle vendait ses toiles 10 000 dollars avant de se lancer peu après dans les NFT. 

« Presque » libre

Vendredi 7 octobre dans l’après-midi, la fameuse arnaqueuse a pu retrouver un peu de liberté. Payant une caution de 10 000 dollars, elle a pu regagner son appartement new-yorkais, mais la liberté est sous strictes conditions. Elle devra rester confinée chez elle, porter un bracelet électronique et est bannie de toute activité sur les réseaux sociaux

Une réaction sur “Anna Sorokin, l’arnaqueuse sort de prison 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *