Apolline de Malherbe, ce malheureux tweet qui a enflammé les internautes

Apolline de Malherbe, la journaliste et maman, a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux contre la RATP, s’attirant les foudres des internautes.

Paris je ne t’aime plus…

« …prochain bus dans 26 minutes. 26 minutes à attendre, avec les enfants, qu’arrive un bus bondé, forcément bondé. Merci @RATPgroup#Parisjenetaimeplus », la journaliste star de la matinale de RMC s’en est pris au transport en commun parisien dans un tweet, mercredi 21 septembre.

Mais les réactions des internautes n’ont pas été tournées vers la compassion. Bien au contraire, ceux-ci ont plutôt sauté sur l’occasion pour fustiger la journaliste, sur des aspects politiques ou plus intimes : « Paris tu l’aimes ou tu la quittes la porte est grande ouverte », « Bienvenue dans la vraie vie… », « Vous vous plaignez de la destruction des services publics, alors que vous prêchez tous les jours la destruction de ces mêmes services publics. » « Elle tend le bâton pour se faire battre et elle ne s’en rend même pas compte. »

La RATP réagît

La RATP s’est vue dans l’obligation de répondre face à l’engouement suscité par le tweet. Jouant la carte de la diplomatie la compagnie s’est vue contrainte de donner des explications techniques pour justifier de la situation : 

« Bonjour Apolline, 

Nous avons conscience des problématiques que rencontrent nos clients . La RATP fait face à des difficultés de recrutement inédites de conducteurs de bus. Il s’agit pour le Groupe d’une préoccupation majeure. 1/3

Cette situation, exceptionnelle, n’est pas propre à l’entreprise. En effet, elle concerne également, à des degrés divers, l’ensemble des opérateurs de transport en Île-de-France et en province. 2/3

Ajouté à ce contexte, la congestion routière et les travaux de voirie, génèrent des évènements  qui influent sur les intervalles de temps initialement prévus. 

Nous restons autant que possible disponibles. Nao 3/3 » 

Une réaction sur “Apolline de Malherbe, ce malheureux tweet qui a enflammé les internautes

  1. Je trouve scandaleux qu’à Paris il faille attendre 1/2 h pour un bus, voire 51 mn, comme j’experience dans le 12e n’importe quel jour et heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.