Aya Nakamura et son ex, devant les tribunaux pour « violences réciproques » 

Aya Nakamoura - Source Instagram Aya Nakamoura

La chanteuse Aya Nakamoura et son ex conjoint, le producteur Vladimir Boudnikoff, seront devant les tribunaux jeudi 24 novembre, à la 12ème cours d’appel du tribunal correctionnel de Bobigny.

Violences par conjoint avec ITT de moins de huit jour 

Aya Nakamoura, 27 ans, la « chanteuse française la plus écoutée dans le monde », passera devant le juge jeudi 24 novembre, aux côtés de son ex compagnon, le producteur Vladimir Boudnikoff, lui même âgé de 34 ans. Actuellement séparés, ils ont eu ensemble un enfant de . 

Le couple devra répondre devant les tribunaux de « violences par conjoint avec ITT (Interruption temporaire de travail, Ndlr) de moins de huit jour ». Une source proche du dossier précise qu’il n’ya pas de « violences lourdes ».  

« Nous avons fait des bêtises ce soir-là »

Les faits remontent au mois d’aout, lorsqu’une dispute éclate entre le couple au cours de la nuit. Les policiers interviendront à deux reprises : une première fois ils trouveront la chanteuse devant le pavillon et le producteur à l’intérieur. Alors que la chanteuse revient plus tard, avec deux amis, pour « récupérer des affaires ». 

Selon les faits rapportés par nos confrères de Sud Ouest : « Disant craindre pour sa sécurité, Boudnikoff prévient alors la police qui se déplace une seconde fois et interpelle la chanteuse et ses amis. Placée en garde à vue, l’interprète aux disques d’or affirme avoir subi des violences de la part de son conjoint. Celui-ci est à son tour mis en garde à vue le dimanche matin. »

Se voulant rassurant le producteur avait publié sur les réseaux quelques jours plus tard : « Nous avons fait des bêtises ce soir-là et c’est la vie aussi. La femme que j’aime et moi-même allons très bien. Vraiment rien de grave, rien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *