Banksy appelle ses 11 millions d’abonnés à dévaliser une boutique Guess à Londres

Banksy

Banksy a appelé à aller dévaliser une boutique Guess, à Londres, les accusant de s’être servis de son travail sans son autorisation.

«  Avis à tous les voleurs à l’étalage »

Dimanche 20 novembre, l’artiste Banksy appelait sur son compte Instagram à aller dévaliser une boutique GUESS à Londres. Exprimant clairement son mécontentement vis à vis de la marque, l’artiste dénonce l’usage sans autorisation de nombre de ses oeuvres. Notamment celle du fameux manifestant qui lance un bouquet de fleur, illustrant la vitrine. 

Ainsi il publiait il y a quelques jours jours sur son compte Instagram un appel à aller dévaliser la boutique, un geste qui serait similaire à l’appropriation de ses travaux par la marque. Un post qui a été liké par 1,7 millions de personnes. 

Banksy exposant le message auprès de ses quelques 12 millions de followers, la boutique Guess de Regent Street a préféré prendre les devants et décidé de fermer dans un premier moment pour éviter tout mouvement de foule. La vitrine du magasin est désormais masquée et protégée par des gardes de sécurité. 

« Avis à tous les voleurs à l’étalage, rendez-vous s’il vous plaît au Guess de Regent Street. Ils se sont joyeusement servis de l’une de mes œuvres sans mon autorisation, ça me semble donc normal de faire comme eux avec leurs vêtements. »

Guess a conclu un partenariat avec « Brandalised »

Mais la marque dément une utilisation illicite. En effet, cette dernière aurait réalisé un partenariat avec la marque « Brandalised » qui a pour mission «d’offrir aux fans de Banksy des objets de collection de graffiti abordables ». Un partenariat qui est annoncé sur la vitrine du magasin aussi bien que sur le site internet de la Maison Guess. Mais il semble que Banksy n’ait pas donné son accord dans cette transaction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *