Brigitte Macron : le fils d’une prostituée et d’un proxénète lui écrit 

Brigitte Macron invité surprise

Le 20 juin, Jimmy Paradis, fils d’un proxénète et d’une prostituee, a envoyé une lettre à Brigitte Macron. Il lui demande de prendre position contre la prostitution de rue et de mettre en place une loi l’abrogeant.

Jimmy Paradis a inspiré la chanson « Fils de joie » à Stromae. Il veut qu’une loi interdise la prostitution. Fils d’un proxénète et d’une prostituee, il a envoyé une lettre à Brigitte Macron lui demandant de prendre position contre la prostitution et de mettre en place une loi contre. 

 « À chaque fois que j’en vois une, j’ai l’impression de voir ma mère ! », confie-t-il. 

« On ne pourra pas interdire la prostitution !« 

« Nous n’avons eu que des amendements et des mesurettes depuis 1946 ! On ne pourra pas interdire la prostitution ! Cela a toujours existé ! C’est un faux débat et des effets d’annonce », affirme-t-il.

Selon cet ancien membre du Syndicat du Travail Sexuel (Strass), la loi doit interdire les prostituées sur les trottoirs, encadrer très strictement la prostitution et punir sévèrement les proxénètes pour traite d’êtres humains.

Pour lui, il existe une solution

Pour lui, la solution est la suivante : « Les femmes pourraient exercer leur activité dans des appartements. Elles seraient toutes déclarées et auraient un numéro de SIRET ».

Il est contre la prostitution avant 21 ans : « Avant cet âge, elles ne peuvent pas être consentantes. Je n’y crois pas », martèle-t-il.

Il voudrait que la France s’inspire du modèle belge. La Belgique a rendu légal la prostitution le 1er juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.