Carla Bruni : quel est son nouveau projet avec Nicolas Sarkozy ?

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy

Le magazine Gala, de ce jeudi 7 juillet, révèle un nouveau projet de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy. Suspens…

Le château d’Estoublon, domaine provençal où règnent luxe, calme et volupté, a séduit Carla Bruni et Nicolas Sarkozy qui ont acquis cette propriété viticole avec deux associés depuis trois ans. Ils y produisent du vin et de l’huile d’olive et l’exportent dans le monde entier.

L’l’huile d’olive a même reçu le prix de la meilleure huile du monde 

Il y a quelques semaines, l’huile d’olive a même reçu le prix de la meilleure huile du monde dans plusieurs métropoles à l’international.

« Ce sont mon mari et nos deux associés qui ont souhaité s’embarquer dans cette aventure. C’est passionnant mais aussi un peu troublant puisque cela touche à un domaine et un savoir-faire que je ne connais pas du tout. Mais nous sommes bien organisés« , explique Carla Bruni.

Leur œnologue Anaïs Maillet a notamment conçu leur rosé Roseblood. « Anaïs Maillet fabrique le vin et nous l’assistons, majoritairement sur la partie créative. Concernant l’assemblage, nous avons bien sûr notre mot à dire mais cela reste tout de même relatif. Nous donnons nos impressions« , confie l’ancienne Première dame.

Nicolas Sarkozy ne consomme pourtant pas d’alcool

Carla Bruni explique que leur aide est apportée « à toutes les étapes de la création du produit » : « Je ne me suis pas juste contentée de déposer ma marque. » Et de préciser que Nicolas Sarkozy ne consomme pas d’alcool.

« Je ne bois pas de vin et je m’intéresse pourtant beaucoup au vin français. On n’a pas besoin de pratiquer quelque chose pour s’y intéresser, vouloir développer ou créer« , avait indiqué Nicolas Sarkozy lors d’un déjeuner élyséen.

L’ancien Président de la République participe aux dégustations, comme à celle du Roseblood : « Il l’a senti, goûté et recraché. Il aime le parfum du vin seulement, il n’aime pas le goût et je pense qu’il n’aime pas le lâcher-prise non plus. C’est peut-être une bonne chose. Mon mari est tellement vibrant. S’il avait goûté à l’ivresse, je ne sais pas où on en serait« , sourit-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.