Ce geste d’Elisabeth Borne à l’Assemblée nationale qui a surpris tout le monde

Élisabeth Borne à l'Assemblée nationale

Ce mardi 19 juillet 2022, Elisabeth Borne a été filmée en train de vapoter à l’Assemblée nationale. Ce geste est-il autorisé dans l’hémicycle ?

Le 16 février 2022, alors ministre du Travail, Elisabeth Borne avait fumé une cigarette électronique au Sénat. Un geste qui avait choqué les internautes, notamment sur Twitter.

« Elisabeth Borne vapote à l’Assemblée, normal ! » 

« La ministre du travail Elisabeth Borne vapote tranquillou au Sénat. Et si vous vous posez la question : oui c’est interdit par le code de la Santé publique » ; « En macronie tu fais ce qui te plaît ! Elisabeth Borne vapote à l’Assemblée, normal ! » ; « Quand Elisabeth Borne vapote dans l’enceinte des hémicycles. Gérard Larcher et Richard Ferrand, ce serait bien de lui rappeler que c’est interdit » ; « Après Sibeth Ndiaye qui fume au bureau, voici Elisabeth Borne qui vapote sous son masque à l’Assemblée nationale ! », lisait-on dans les commentaires sur Twitter.

Ce mardi 19 juillet 2022, Elisabeth Borne a été filmée en train de vapoter à l’Assemblée nationale. Discrètement, Elisabeth Borne glisse sa cigarette électronique derrière son masque anti-Covid.

La loi interdit de fumer dans les lieux de travail fermés sous peine d’une amende de 68 euros

« Tranquillement, la Première ministre Elisabeth Borne vapote faussement cachée sous son masque en plein hémicycle, comme elle le faisait déjà étant ministre du travail. On rêve » ; « Le parlement c’est bien votre petit bar à chicha personnel !? Aucun respect pour le Parlement, cette pseudo Première ministre se permet de vapoter à l’Assemblée nationale… la honte » ; « Donc ça vapote au Parlement en séance plénière. Tu vas arrêter tes conneries oui, t’es pas au lycée là, t’es pas payée pour bedave, tête de linotte », est-il commenté de nouveau sur Twitter.

En effet, Elisabeth Borne n’est pas le droit de vapoter dans l’hémicycle dont la loi interdit de fumer dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif sous peine d’une amende forfaitaire de 68 euros.

Une réaction sur “Ce geste d’Elisabeth Borne à l’Assemblée nationale qui a surpris tout le monde

  1. Oh! mais ce genre d’individu, hyper privilégié, peut se permettre tout et n’importe quoi, ce qu’il veut. Un individu lambda serait hué, voir viré, voir il devrait payer une amende, mais une ministre, ça n’a plus rien d’humain….C’est un individu au dessus de tout. Surtout en France….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.