Ce qui change après la mort d’Elizabeth II

Depuis le décès d’Elizabeth II, le jeudi 8 septembre, et comme la tradition l’exige depuis un peu plus de mille ans, les conventions devront s’adapter à la nouvelle hiérarchie monarque et à ses héritiers. 

Titres royaux et ordres de succession 

« Rex nunquam moritur », ce qui veut dire « Le roi ne meurt jamais », le prince Charles, 73 ans, est donc devenu instantanément le roi Charles III, à la mort d’Elizabeth II.

L’héritier du trône : Le prince William – Duc de Cambridge, 40 ans, fils aîné du prince Charles

Second héritier : Le prince George de Cambridge, 9 ans, fils du prince William 

Troisième héritier : La princesse Charlotte de Cambridge, 7 ans, fille du prince William 

Quatrième héritier : Le prince Louis de Cambridge, 4 ans, fils du prince William 

Cinquième héritier : Le prince Harry, 37 ans, deuxième fils du prince Charles 

Sixième héritier : Archie Mountbatten-Windsor, 3 ans, fils du prince Harry

Septième héritier : Lilibet Mountbatten-Windsor, 1 an, fille du prince Harry

Elle ne sera plus sur les billets et pièces britanniques 

Comme la tradition l’exige ce sera la tête de Charles III qui sera sur toutes pièces et billets des territoires britanniques. Parmi lesquels les Caraïbes orientales, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et bien d’autres.

La Banque d’Angleterre a rapidement du rassurer sur la continuité de validité de la monnaie encore à l’effigie de la reine Elizabeth II. 

On ne chantera plus «  God save the queen »

L’hymne national adopté depuis 1745, redeviendra « God Save the King » comme sous le règne de George VI, père d’Elizabeth II. Et il en sera ainsi pour les trois prochains héritiers du trône.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.