Christophe Willem se confie : fan du bistouri, mais pas trop…

Le chanteur Christophe Willem revient avec son nouvel album Panorama. Lors d’une interview pour la revue Voici, il dévoile son parcours de reconstruction, ayant notamment eu recours à des opérations chirurgicales. 

Stigmatisé à l’école pour son physique 

Le chanteur, dont l’avant-dernier album Rio en 2017 n’avait pas connu un franc succès, révèle ses hauts et bas. Il fait part d’une confiance en soi qui, si elle n’est pas construite sur des bases assez solides, peut se retrouver d’autant plus ébranlée par les aléas du métier. Il évoque donc certains passages difficiles, qu’il a réussi à surmonter pour revenir plus confiant et serein. 

« À l’école, j’étais stigmatisé, comme le vilain petit canard ou le gros pédé de la cour. » Et d’ajouter :« Pour le physique, on partait de tellement loin que, grâce à Dieu, ça ne pouvait que s’améliorer avec le temps » a-t-il révélé dans l’interview publiée par Voici le 14 septembre dernier. Celui que Marianne James avait rebaptisé « La Tortue » sur le prime time de la Nouvel Star, justifie ainsi ses divers recours à la chirurgie ces dernières années : implants capillaires, nez retouché, dents redressées. 

Cependant, pour Christophe il n’était pas question de faire des injections ou autres opérations dans le genre. Il prêche plutôt pour une bonne alimentation et un suivi psychologique sur le long terme pour retrouver toute sa confiance et une sérénité durable. 

Panorama, sortie le 16 septembre 

Son sixième album Panorama est le fruit du confinement qu’il passe chez ses parents et d’une remise en question que lui avait valu l’échec de Rio, son avant dernier album. Au micro de France Info, il déclare dans ce dernier opus « faire un état des lieux » et avoir complètement trouvé la paix face aux difficultés qu’il a affrontées. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.