Claudio Capéo se confie sur sa dépression, il a failli « se foutre en l’air »

Claudio CAPEO - capture d'écran 7à8 TF1

Dans l’émission 7 à 8, diffusée dimanche 27 novembre sur TF1, Claudio Capéo qui avait connu un succès fulgurant grâce à The Voice 5 et son tube « Un Homme Debout » s’est confié, au micro d’Audrey Crespo Mara, sur une période sombre, bien que sous les paillettes. 

« Je supportais pas du tout le statut de star »

À la suite de son succès en 2016, il explique que pour lui : « Ça va trop vite, je perds la tête ». L’artiste tombe alors en dépression, il ne sait gérer ce statut de star duquel il se sent illégitime et a « faiili se foutre en l’air», car « Je ne supportais pas du tout, parce que j’avais du mal à l’accepter. Encore une fois, je ne me sentais pas légitime de tout ça. » explique-t-il.

Claudio détaille les revers de ce succès sur sa vie familiale : « J’étais un salopard à ce moment-là parce que je pensais même plus à mes gosses, parce que j’étais noyé… Je rentrais plus à la maison, je voyais déjà pas ma femme, pas mes gosses, comment voulez-vous que j’aille voir mes parents… je perdais l’essentiel, je perdais la tête. ».

« Tous ces ‘C’est bien Claudio, T’es beau Claudio, C’est magnifique Claudio, T’es super souriant, T’es toujours gentil Claudio’. Ouais c’est bon, je suis Claudio quoi. Je supportais pas du tout le statut de star parce que j’avais du mal à l’accepter. Parce qu’encore une fois, je me sentais pas légitime de tout ça » renchérit le chanteur.

« Je me considère aujourd’hui comme un ‘petite gens’ »

« Un homme du peuple, simple direct, vrai, qui n’a jamais aimé le statut de star et qui a dû mettre à distance le tourbillon du succès. » ainsi est-il décrit désormais. « Je me considère aujourd’hui comme un ‘petite gens’. Je suis toujours Alsacien, je suis toujours dans ma petite campagne, je suis en train de couper mon bois, de cueillir les noix dans les champs, je suis dans ma petite vie normale, où on a besoin de rien pour être heureux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *