« émission de merde! » « ça m’étouffe! » « l’angoisse » – Karine Lemarchand sous le feu des critiques

Déjà critiqué avant sa diffusion, M6 a programmé jeudi 6 octobre au soir, le documentaire réalisé par Karine Lemarchand « Trans, uniques en leur genre ».

« J’avais envie de comprendre. »

Dans une interview accordée à Pure Médias, Karine Le marchand justifie sa démarche : 

«Dans ma première production, qui s’appelait « Les tabous de… » en 2007, j’avais parlé des tabous de la prostitution et interviewé à cette occasion des personnes transgenres, qui n’avaient d’autres choix que de se prostituer parce qu’elles étaient rejetées par la société.À l’époque, les hormones se vendaient sous le manteau. La chirurgie esthétique était tellement mal faite que, de toute façon, les gens étaient déformés et on en faisait des créatures. Je me suis dit que depuis, les choses étaient en train d’évoluer et que j’avais envie de comprendre. »

Pure Médias, jeudi 6 octobre, propos recueillis par Ludovic Galtier

Malgré ses bonnes intentions explicitées Karine Lemarchand a soulevé des vagues de colères chez les internautes et certaines associations. Certains ont lancé des formulaires ARCOM pour dénoncer l’émission quand d’autres s’insurgeaient et qualifiaient le documentaire de « propagande ».

« M6 promeut la transphobie à grande échelle »

Le documentaire a suscité la colère de l’Association des journalistes lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes (AJL) collectif de journalistes qui a qualifié le reportage de « Transphobes » : 

« Mais surtout, l’AJL s’inquiète du débat qui doit suivre, en seconde partie de soirée. Son titre, « Enfants trans : que faire ? », est insupportable et laisse entendre que les personnes trans sont des problèmes pour la société »

« D’autant que, plus grave encore, sur les quatre invité·es à ce débat, une seule est une personne trans et deux sont très ouvertement transphobes. Par ces invitations, M6 promeut la transphobie à grande échelle. »

Une réaction sur “« émission de merde! » « ça m’étouffe! » « l’angoisse » – Karine Lemarchand sous le feu des critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *