Emmanuel Macron a pété un câble avant sa réélection

Emmanuel Macron

Ce dimanche 24 avril, Emmanuel Macron a été réélu Président de la République. Quelques jours avant et le jour même de sa réélection, il est rentré dans une colère folle.

Le 18 avril, alors qu’Emmanuel Macron entame sa dernière ligne droite avant le second tour de l’élection présidentielle du dimanche 24 avril 2022, il doit assumer plusieurs déconvenues.

La disparition du corps diplomatique l’a fait sortir de ses gonds

Tout d’abord, la disparition du corps diplomatique l’a particulièrement enervé. « Là, il a vraiment pété un câble. Il est parti en toupie », a décrit une source proche du Président au Figaro ce lundi 25 avril.

« Dans son bureau, le président a tourné en boucle tout seul pendant 10 minutes », a expliqué la source, qui aurait entendu de la part du Président de la République : « Vous remercierez le débile qui, à six jours du deuxième tour, n’a rien trouvé de mieux à faire que de supprimer ce truc. Ça me rend dingue ce genre de conneries », a-t-il asséné.

Le décret du 16 avril 2022 organise l’extinction de deux corps du ministère des affaires étrangères : le corps des conseillers des affaires étrangères et le corps des ministres plénipotentiaires. 

À compter du 1er juillet 2022, ces deux corps seront d’abord fusionnés au sein d’un corps unique d’extinction : le corps des conseillers des affaires étrangères et ministres plénipotentiaires.

À compter du 1er janvier 2023, le corps des conseillers des affaires étrangères et ministres plénipotentiaires sera placé en voie d’extinction. Les hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères intègreront progressivement le corps des administrateurs de l’État.

Sur Twitter, Marine Le Pen avait réagi à cette annonce : « A quelques jours de la fin de son mandat, Emmanuel Macron a publié le décret supprimant notre corps diplomatique. Il veut remplacer des serviteurs de l’État impartiaux par du copinage ».

La colère froide d’Emmanuel Macron à cause de l’illumination de la Tour-Eiffel à 22h et non 21h30

Autre coup de gueule d’Emmanuel Macron : lorsque ce dernier a souhaité que la Tour Eiffel s’illumine à 21h30 pour son discours, la mairie de Paris s’y est opposée. Le président est alors rentré dans une colère froide selon une source proche. « Il fait étonnamment jour ce soir. Exceptionnellement, il se peut qu’on attende 22 heures pour l’illuminer », la mairie de Paris a-t-elle expliqué à la présidence. La Tour Eiffel s’est donc éclairée une demi-heure plus tard… Trop tard pour les belles images pendant le discours…

On comprend mieux pourquoi Emmanuel Macron et son épouse avaient l’air contrarié en arrivant sur le Champs-de-Mars…

3 réactions sur “Emmanuel Macron a pété un câble avant sa réélection

  1. il a assez fait de tralalas comme ça pendant 5 ans. Le priver de lustre pendant 30 mn est dérisoire et ne mérite nullement de pétage de plomb, sauf s’il considère cette « privation de lumière à sa personne » comme un crime de lèse majesté.

  2. Normal que la Tour Eiffel n’ai pas été allumée, il avait pété les plombs, il a fallut une demi-heure aux électriciens pour réparer !
    Bel exploit pour un dimanche soir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.