Emmanuel Macron : ce frère de Brigitte Macron qui ne l’a pas accepté

Emmanuel Macron et le frère de Brigitte Macron

Au début de la relation entre Emmanuel et Brigitte Macron, le frère de la Première Dame, Jean-Claude, a eu du mal à accepter l’idylle…

“Trop jeune et trop à gauche !” C’est par ces mots que Jean-Claude Trogneux, l’aîné de Brigitte Macron, patron de la chocolaterie familiale, aurait décrit au curé d’Amiens son futur beau-frère aux débuts de l’idylle.

« Il se prend pour son père »

« Jean-Claude redoute surtout que la liaison de Brigitte avec son élève n’éclabousse la réputation des Trogneux et ne rejaillisse sur leur business. Il tance sa sœur, la culpabilise. Se prend pour son père”, raconte le livre Les Macron du Touquet-Élysée-plage.

L’évêque d’Amiens dans les années 1990 et proche confident de la famille, Jacques Noyer, se souvient encore du raffut que cette relation avait provoqué dans la ville. 

“La petite bourgeoisie a dit tellement de mal de Brigitte ! »

“La petite bourgeoisie a dit tellement de mal de Brigitte ! Les Trogneux en ont pris plein la figure !” se souvient-t-il.

Mais au fil du temps, Jean-Claude et Emmanuel, ont fini par devenir complices.

A la mort de Jean-Claude, à 85 ans, le Président de la République a prononcé un discours évoquant l’évolution de la relation qui a été très apprécié de l’assemblée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.