Emmanuel Macron hors de lui contre deux ministres…

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a recadré deux de ses ministres au Conseil des ministres le 23 novembre dernier…

Selon Politico, Emmanuel Macron a recadré deux de ses ministres au Conseil des ministres le 23 novembre dernier… Il leur aurait « mis une cartouche ». 

« Je leur ai mis une cartouche parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils disent. Ils lisent leurs fiches »

Mercredi 23 novembre dernier, en Conseil des ministres, le président de la République a sermonné Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique et Olivier Klein, le ministre du Logement. D’après Politico, le président de la république a affirmé : « Je leur ai mis une cartouche parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils disent. Ils lisent leurs fiches ».

Selon un collaborateur de l’Elysée : « La vérité, c’est que Macron reproche à Béchu à la fois son effacement ministériel et sa proximité avec Edouard Philippe ». 

De plus, Emmanuel Macron n’aurait « pas aimé entendre Olivier Klein voler au secours de Martine Aubry après les effondrements d’immeubles à Lille ».

En effet, Olivier Klein s’était rendu à sur place et avait affirmé : « Dans cette rue normale… Personne ne pouvait prévoir ces effondrements. »

« Si certains d’entre vous ont des vocations d’éditorialistes, il en faut plein dans les chaînes d’info »

Lors de son précédent mandat, Emmanuel Macron avait plusieurs fois recadré ses ministres.

D’après Le Parisien, en mai 2021, il avait regretté l’omniprésence de ses ministres dans les médias. 

« Si certains d’entre vous ont des vocations d’éditorialistes, il en faut plein dans les chaînes d’info. Vous êtes ministres, pas éditorialistes », avait vociféré Emmanuel Macron à leur encontre.

3 réactions sur “Emmanuel Macron hors de lui contre deux ministres…

  1. Continuez à foutre le bordel et on verra ce qui se passe si Le Pen passe ….. bandes d’ignorants.
    Pour ceux qui ont des problèmes de vue ou dentaire bien content que Macron était là. En plus peut-être n’a t’il pas assez fait pour l’inflation galopante,mais d’autres pays n’ont pas donné d’aide ; c’est vrai par contre qu’avec toutes les aides données aux particuliers et entreprises la dette de la France devient colossal et ce n’est pas bon.
    Et là je devrai me plaindre de Macron car avec 1200 € de retraite on ne va pas loin et en campagne pas de transport en commun comme dans les grandes villes, et malgré cela pas d’aide pour les automobilistes de ces campagne ……… mais faut faire la part des bonnes et mauvaises choses.
    Bonne fin d’année quand même.

    1. Alstom, McKinsey, EDF. Difficile de faire pire, mais sait-on jamais, surtout avec un troisième quinquennat. Et je ne parle pas de la covid19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *