Faustine Bollaert cash sur l’addiction qui était « dangereuse » pour sa vie

Faustine Bollaert

Faustine Bollaert s’est confiée dans « Ça commence aujourd’hui ». Elle a révélé comment une addiction « dangereuse » pour sa vie.

Dans son émission Ça commence aujourd’hui sur le thème « Solitude, addictions, harcèlement : dans les coulisses des réseaux sociaux », la présentatrice Faustine Bollaert s’est confiée sur une addiction « dangereuse » pour sa vie.

Elle a notamment reçu Emmy (alias EmmyMakeupPro) et Samantha (alias miss_serbiaa), deux femmes qui partagent leur vie sur les réseaux sociaux. Une situation qui a eu des conséquences sur leur vie privée comme le fait de se sentir seules ou d’avoir du mal à s’en détacher.

Une mauvaise expérience avec TikTok

Faustine Bollaert s’est alors confiée sur son expérience personnelle concernant TikTok.

Un soir d’été, elle a souhaité découvrir ce réseau social et a installé l’application sur son téléphone : « J’ai voulu voir à quoi ça ressemblait, parce que je me suis dit qu’il y a un monde parallèle que je connais pas. Je me suis créé un compte avant les vacances, il y a quelques mois« .

Elle raconte : « Le premier soir, j’y suis allée à 22h et je ne me suis absolument pas rendue compte que j’y suis restée jusqu’à 2h du matin. Je voulais absolument voir la vidéo d’après. Le lendemain matin, en me réveillant, je me suis dit ‘c’est fou’, parce que je ne suis pas accro aux réseaux sociaux, mais là c’était addictif et je n’ai pas vu le temps passer ».

« J’ai supprimé l’application en me disant c’est dangereux pour ma vie réelle« 

Et de conclure : « J’ai supprimé l’application en me disant c’est dangereux pour ma vie réelle, en fait. C’est tellement chronophage ! Tout ça m’a paru lunaire, je me suis dit qu’il y avait déjà beaucoup de choses à ingurgiter dans notre vie réelle pour ne pas me rajouter, en effet, des nouvelles interrogations à travers ce réseau social, où ça va tellement vite, parce que les vidéos durent 10 secondes« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *