François Hollande (4/7) : La trahison signée Julie Gayet

François Hollande et Julie Gayet

Le 10 janvier 2014, le magazine Closer, montre en Une, François Hollande, président de la République, casque sur la tête allant retrouver en scooter Julie Gayet. Un « Gayet Gate » qui fera basculer le quinquennat d’Hollande et bouleversera sa compagne de l’époque, la Première Dame, Valérie Trierweiler !

Le 10 janvier 2014, le magazine Closer, montre en Une, François Hollande, président de la République, casque sur la tête allant retrouver en scooter Julie Gayet, rue du Cirque dans le VIIIe arrondissement de Paris.

Un choc pour Valérie Trierweiler, sa compagne, Première Dame, qui vient de passer Noël avec le Président de la République et sa propre famille ainsi que le 31 décembre avec également Manuel Valls et Michel Sapin, au pavillon de la Lanterne, à Versailles.

Suite à cette parution, le chef de l’Etat avait « déploré profondément les atteintes au respect de la vie privée ». 

Valérie Trierweiler, quant à elle, a été hospitalisée dans un établissement parisien pendant plusieurs jours, « très abattue et éprouvée ». « Elle était complètement sonnée. Bien sûr, elle n’ignorait rien des rumeurs qui couraient dans Paris depuis des semaines. Elle a simplement voulu croire qu’elles étaient fausses. Pour elle, ils formaient toujours un couple », avait confié une amie de Valérie Trierweiler au « Parisien ».

Leur première rencontre

Julie Gayet a croisé François Hollande pou la première fois « à côté de la Maison de la radio » pour « un déjeuner assez informel, comme ça, par curiosité ».

Ce jour-là, elle se souvient, avoir eu face à elle un homme « humble », raconte-t-elle dans le clip de campagne pour la présidentielle 2022. Un rendez-vous « formidable« . Plus tard, les deux socialistes se retrouveront « au cinéma des cinéastes » avec « pleins de gens » autour d’eux : « Il était comme ça au milieu en train d’écouter, vraiment d’écouter et pas : ‘Je viens, je fais mon show, je n’écoute personne et je repars' ».

Une qualité « assez rare », « très rare même », qui la marque : « On se revoit quelque temps plus tard, il a retenu ça… ».

Et quand il s’agit de cinéma, François Hollande marque des points auprès d’elle : « Il sait exactement de quoi il parle ».

« Il est super au fait du dossier, il connaît tout dans les détails. Moi, je suis très impressionnée ! », assure Julie Gayet, certaine que le candidat du PS, « ce qu’il dit, il le fait ». 

Leur premier week-end officiel

L’ex-chef de l’État et sa compagne ont passé leur premier week-end officiel en octobre 2017 sur la Côte d’Opale et assisté à un spectacle au château d’Hardelot. Le couple est arrivé à la dernière minute avant que ne commence la représentation.

Après la repré­sen­ta­tion théâ­trale, le couple Hollande-Gayet a passé la nuit à la Grenouillère, un hôtel de luxe situé à Made­laine-sous-Montreuil où les clients dorment dans des huttes en bois. « C’était incroyable… réveil en pleine nature », s’était émerveillée Julie Gayet.

Une réaction sur “François Hollande (4/7) : La trahison signée Julie Gayet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *