Gad Elmaleh : son « coup de foudre » pour la vierge Marie

Gad Elmaleh

Le 16 novembre prochain sortira le dernier film de Gad Elmaleh  » Reste un peu ». Entre fiction et réalité, il y évoque son parcours spirituel et religieux : de confession juive, il s’est tourné vers le catholicisme.

« Un sujet plutôt tabou»

« C’est vrai que ce n’est pas la thématique la plus tranquille et que, dans le monde du showbiz, parler de sa foi est un sujet plutôt tabou.» confiait-il auprès du site Famille Chrétienne.

L’humoriste de confession juive revient sur son parcours spirituel qui l’a amené à se convertir au christianisme. C’est ce dont parle son nouveau film « Reste un peu », entre fiction et réalité, il relate sa quête religieuse. Auprès de nos confrères du Figaro, dans un long entretien publié le 4 novembre, l’humoriste parle de la Vierge Marie, qui fut son « plus beau coup de foudre ».

Un coup de foudre qui l’a poussé à suivre des cours de théologie au Collège des Bernardins à Paris. Mais également un coup de foudre qui remonte à son enfance, lorsque’il rentre dans un église de Casablanca et garde en mémoire un statut de la vierge qui ne le quittera plus. 

« J’étais comme attaché à ce visage »

Il se confiait sur ce moment auprès du magazine Famille Chrétienne, dans une interview publiée le lundi 7 novembre : « Moi, je suis resté face à cette dame que je ne connaissais pas, que je n’avais jamais vue, et j’ai pleuré. Je me sentais bien. Je suis resté, j’étais comme attaché à ce visage. La première chose que je me suis dit, c’est : pourquoi m’interdit-on de rentrer dans cet endroit où je suis si bien ? Ma sœur est entrée à nouveau et m’a tiré par le bras en me disant de sortir parce que mon père allait bientôt revenir. Mon point de départ, c’est donc un interdit et une plénitude, une joie profonde au sens catholique du terme que j’ai découvert bien plus tard. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *