Jean Paul Gaultier poursuivi en justice pour avoir copié Botticelli

Lundi 10 Octobre, la maison des Offices de Florence a affirmé assigner en justice la Maison Jean-Paul Gaultier.

« Usage non autorisé »

En effet, la maison de couture française est accusée d’avoir utilisé sur plusieurs de leurs vêtements des reproductions fidèles du célèbre tableau de « La naissance de Vénus » sans en avoir l’autorisation. 

La toile de Maître a été réalisée en 1485-86 par Sandro Botticelli, l’oeuvre est conservée par les Offices de Florence qui en assure également sa protection juridique.

Malgré plusieurs lettres envoyées par les Offices de Florence au mois d’Avril pour prévenir d’une possible action en justice, la maison Gaultier serait restée sourde et muette aux avertissements répétés. 

Juridiquement ils devront répondre devant les tribunaux pour «  usage non autorisé ». Outre avoir demandé le retrait des produits illégitimes, les Offices de Florence demandent également des dommages et intérêts. 

Si nombre d’oeuvres ont pu être rendues au domaine public par de grands musées comme le Art Institute of Chicago ou le Metropolitan Museum of Art de New York, ça n’est pas le cas des Offices de Florence et des oeuvres de Botticelli. Les offices de Florence espèrent qu’ils pourront convenir d’un accord financier avec la maison Gaultier. 

Les produits en causes 

Plusieurs articles posent problèmes et ont déjà été diffusés sur le site internet de la maison de couture et les réseaux sociaux. Notamment une écharpe « La Naissance de Vénus », un copié collé de l’oeuvre imprimé sur le tissus et vendu 150 euros par la Maison Gaultier. Mais également des débardeurs, pantalons et autres produits, à ce jour encore visibles sur les réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *