Laurent Mariotte : on lui vole sa valise en pleine interview! Scène hallucinante!

Mercredi 1er novembre, Laurent Mariotte était en train de faire la promotion de son nouveau livre de cuisine sur la radio France Bleu, dans l’émission « On n’est pas à l’abri d’faire une bonne émission ». Alors qu’il était en pleine interview, il a dû stopper net! 

En direct depuis un train, il doit interrompre l’interview pour secourir sa valise

Laurent Mariotte répondait aux questions des chroniqueurs de France Bleu pour présenter son nouveau livre de cuisine, publié le 5 octobre dernier « Je cuisine avec 3 ingrédients et pour 3 fois rien ! » Mais alors qu’il était concentré sur sa tâche, il a dû tout interrompre. En effet, il était en direct à la radio depuis un train. Ainsi appliqué à présenter l’ouvrage il s’est mis à bégayer. Depuis le plateau d’enregistrement personne ne comprenait trop ce changement d’attitude. 

Enfin, il a brutalement lâché :  « Je suis désolé, je suis dans un train et on est en train de me piquer ma valise ! » Willy Rovelli, la journaliste qui attendait sa réponse s’est esclaffée de rire, demandant à ce que l’on rende sa valise à Laurent Mariotte. 

Ils rigolent en studio, mais Laurent Mariotte n’en mène pas large de son côté

La scène a eu le don d’amuser le plateau. Le journaliste riait un peu jaune de son côté. Puis il ajouta : « Pour tout vous dire, j’avais mis le livre dessus pour pouvoir vous raconter quelques recettes, et on vient de me piquer le livre ». Willy Rovelli sur le ton de l’humour lui répondait que c’était tout à fait normal! C’est peu de dire qu’on s’arrache son livre, en effet. Cela dit, c’est une belle promotion : c’est un livre tellement bien qu’on veut le voler! 

2 réactions sur “Laurent Mariotte : on lui vole sa valise en pleine interview! Scène hallucinante!

  1. On en rit, mais le vol est une véritable plaie. Je considère que c’est toute la racine du mal : que ce soit un bouquin, une montre, un blouson, un porte-feuille, une barquette de viande, tout vol est condamnable, et on devrait le punir sévèrement. Le vol est à la base de toute la délinquance.

  2. J’au connu des touristes Néerlandais en Dordogne, qui volaient le soir deux ou trois pommes de terres à l’épicier pas méfiant qui laissait ses sacs dehors, leur excuse : « c’est pas honnête mais c’est moins cher ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *