Line Renaud cash : “J’approche du moment, j’ai eu une belle vie…” 

Line Renaud

Ce mardi 23 août, Line Renaud faisait l’ouverture du Festival du Film Francophone d’Angoulême, avec Une Belle course. L’actrice de 94 ans a évoqué sa future disparition lors de son discours après la projection du long-métrage.

Présentée en ouverture du Festival du Film Francophone d’Angoulême ce mardi 23 août, Une Belle course, le dernier film de Line Renaud, comédie dramatique, aborde directement la vieillesse et la mort.

« J’ai pleuré tout le temps. Mais je ne voudrais pas vous faire pleurer vous. »

“J’approche du moment… Je suis obligée d’y penser, j’ai eu une belle vie, une vie extraordinaire et ça ne s’oubliera jamais. Même quand je ne serai plus là…”, a déclaré Line Renaud, très émue après la projection. 

“J’ai pleuré tout le temps. Mais je ne voudrais pas vous faire pleurer vous. Je vous aime !” a-t-elle repris, un mouchoir à la main.

Une Belle course sortira en salles le 21 septembre prochain. Madeleine, une femme de 92 ans demande à Charles, un chauffeur de taxi censé l’amener en maison de retraite, de lui faire revisiter les lieux parisiens qui ont compté dans sa vie. Entre flashbacks et moments de complicité dans le présent, le film nous plonge dans la nostalgie, rappelant par moments des bribes de la vie engagée de Line Renaud et lui offrant ainsi l’un de ses plus beaux rôles.

“La France a fait preuve d’une grande hypocrisie” 

Ce 21 août, dans le JDD, elle a publié une émouvante tribune, co-écrite avec le député de la Charente-Maritime Olivier Falorni, sur une cause chère à son cœur : le droit à mourir dignement.

Pourquoi vouloir rester jusqu’au bout quand vous savez que vous êtes condamné ? Pourquoi endurer une cruelle agonie quand la mort peut vous délivrer d’une vie qui n’est plus qu’une survie douloureuse sans espoir de guérison ?” a-t-elle questionné dans cet appel à voter le droit à l’euthanasie.

Selon la chanteuse, “la France a fait preuve d’une grande hypocrisie” en refusant de suivre certains de ses voisins européens sur la question de la mort assistée.

Une réaction sur “Line Renaud cash : “J’approche du moment, j’ai eu une belle vie…” 

  1. BIEN VU , BIEN DIT , je dis cela a mon médecin car je refuse la souffrance comme vous et surtout la dégradation du corps en fin de vie , il doit y avoir en FRANCE le droit de mourir dans la dignité et le respect
    oui la FRANCE est hypocrite en médecine pour les personnes en fin de vie , ils nous gardent pour tester des médicaments ayant aucunes possibilités de guérison sur nous , mais des expériences en laboratoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.