Lucky Luke «  à l’heure de Sandrine Rousseau »: les végans font la loi au Far West

L'arche de rantanplan

Le 82ème album de Lucky Luke est sorti ce vendredi 21 octobre. « L’arche de rantanplan » aborde le thème de la protection des animaux et des cowboys y sont végans!

« Imaginez Sandrine Rousseau au Far West »

« Imaginez Sandrine Rousseau au Far West »,  c’est en ces termes que Jul le scénariste de Lucky Luke présente le dernier album du célèbre cowboy : « L’arche de rantanplan ». « Quand j’ai découvert que la SPA précisément avait été créée à l’époque de Lucky Luke, je me suis dit que c’était parfait! » précise-t-il au micro de France Info. 

Ainsi dans ce 82 ème album, on parle protection des animaux et régime végétarien chez cowboys. Auprès du journal le Point, Jul détaille : « Je suis tombé par hasard sur l’histoire de Bergh, qui a fondé en 1866 la première SPA américaine, avec l’aide notamment d’un milliardaire français qui avait fait fortune dans le commerce de peaux et de fourrures et qui, selon la légende, se serait repenti sur son lit de mort et aurait légué tout son argent à la défense des animaux. Mais à la condition que les animaux sauvages soient défendus au même titre que les animaux domestiques »

Et d’ajouter «  Bergh faisait des tournées dans tous les États-Unis pour présenter son association. Je n’ai eu ensuite qu’à dérouler le fil de la pelote en imaginant que Byrde, qui tenait un commerce de barbecues, avait eu une illumination en assistant à l’une de ces conférences et s’était converti à l’antispécisme. »

La sagesse animale à l’honneur 

Dans cet entretien auprès du journal le Point, Jul explicite sa volonté de donner un rôle important aux animaux : « Lucky Luke, c’est un véritable bestiaire ! Outre Rantanplan et Jolly Jumper, je songe au chat de Ma Dalton par exemple. Et puis aussi à ces dialogues savoureux entre chevaux imaginés par Goscinny. Pendant que leurs maîtres boivent ou se foutent sur la gueule dans un saloon, ils discutent calmement et incarnent une forme de sagesse animale bienvenue. Car la vraie sauvagerie, elle est du côté des hommes, et pas des bêtes. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *