Magali Berdah, la papesse des influenceurs au bord du gouffre

Magali Berdah

Entre le tribunal des réseaux sociaux et le palais de Justice : l’émission Complément d’Enquête diffusée sur France 2 le dimanche 11 septembre, a remis le feu au poudre. L’affaire Booba VS Berdah, présentée comme le feuilleton de l’été, tourne au vinaigre à la rentrée. 

En larmes, elle souhaite juste retrouver « une vie normale »

Le mercredi 14 septembre, la papesse des influenceurs et dirigeante de Shauna Events a convié la presse pour une conférence. En larmes, elle y fait état du cyberhacèlement dont elle est victime depuis le mois de mai sur les réseaux sociaux. Ses avocats ont détaillé les différentes plaintes à l’égard de Booba qui l’attaque quotidiennement. Ainsi, le parquet de Paris et le Pôle National contre la haine en ligne sont saisis de l’affaire. Sous couvert du rôle de « lanceur d’alerte », le rappeur envenime la toile en disant lutter contre les « influvoleurs ».

Selon l’équipe de communication de Magali Berdah, la situation a largement dépassé la volonté de dénoncer les arnaques liées au business des influenceurs. Désormais Magali Berdah doit vivre sous surveillance quotidienne depuis que son adresse a été dévoilée sur les réseaux. Son entourage aurait aussi été la cible des internautes à plusieurs reprises. Elle souhaite pouvoir reprendre une « une vie normale ». 

Enquête pour « pratiques commerciales trompeuses »

Le parquet de Grasse a affirmé ouvrir une enquête pour « pratiques commerciales trompeuses » contre l’entreprise Shauna Events, suite au dépôt de plaintes par l’avocat de Booba. Magali Berdah devra donc prochainement répondre devant la justice aux différentes accusations collectées par la team Booba. Car de nombreux clients témoignent d’arnaques répétées sur des produits promus par les influenceurs de Shauna Events : produits non conformes, commandes non reçues, non remboursées… La plainte pour « escroquerie en bande organisée » n’a, elle, pas été retenue par le parquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.