Marine Le Pen en colère contre Jordan Bardella ?

Marine Le Pen et Jordan Bardella

Ce samedi 5 novembre, Jordan Bardella a succédé comme président du Rassemblement National à Marine Le Pen après onze ans passés à la tête du parti. Quelle est la véritable entente entre les deux politiciens ?

Les deux figures du parti ont parfois été en total désaccord entraînant ainsi de vives altercations, comme l’a révélé L’Opinion.

Lors du 18e congrès du Rassemblement National ce samedi 5 novembre, Jordan Bardella a battu Louis Aliot et succède ainsi à Marine Le Pen à la présidence du parti dirigé pendant onze années par la fille de Jean-Marie Le Pen.

Président par intérim depuis septembre 2021, Jordan Bardella, âgé de 27 ans, a rendu lors de son discours un hommage chaleureux à sa prédécesseuse.

« Selon lui, il ne faut pas laisser Zemmour dépasser Marine Le Pen par la droite »

Affichant aujourd’hui une belle complicité, les deux politiques ont néanmoins eu quelques accrochages, comme cela a été le cas fin septembre et début octobre lors du lancement de la campagne présidentielle de 2022 qui venait à peine d’être lancée.

Se sentant menacée par la montée en puissance d’Eric Zemmour, Marine Le Pen a réuni tous ses proches à son QG, situé rue Michel-Ange à Paris.

Jordan Bardella s’y est ainsi exprimé : « Selon lui, il ne faut pas laisser Zemmour dépasser Marine Le Pen par la droite. Il faut aller le combattre sur les plateaux télévisés, ne lui laisser aucun espace », a rapporté L’Opinion.

« Bardella, c’est un bébé Marine, il a la ligne idéologique de Marine »

Jordan Bardella craignait que la position ultra-radicale sur l’immigration d’Eric Zemmour ne joue en la défaveur de Marine Le Pen j dont la campagne tournait principalement autour du pouvoir d’achat.

« Mais vous n’avez encore rien compris ? », a-t-elle réagi auprès de Jordan Bardella et son entourage. Avant de poursuivre avec colère : « On ne reviendra jamais au Front National ! Jamais, vous m’entendez ? » Une intervention qui a très vite mis fin à un éventuel débat. « Marine Le Pen a tranché, Jordan Bardella et les autres ont suivi », a conclu L’Opinion.

Lors de son sacre, le nouveau président du Rassemblement National a rendu hommage aux « deux femmes auxquelles (il doit, ndlr) tout », sa mère et sa prédécesseure. Conscient qu’il a encore beaucoup à apprendre « de ses aînés », Jordan Bardella souhaite perpétuer le travail de « ’Queen Marine’, l’appelle-t-il en privé, ébahi par les intuitions et l’expérience politique de sa mère spirituelle », a ainsi dévoilé L’Opinion.

Dès lors, un vaste programme attend le nouveau patron frontiste qui souhaite apporter un souffle nouveau au parti tout en continuant sur la même lancée que Marine Le Pen. « À la tête du parti, Jordan Bardella a trois défis : moderniser l’appareil RN, créer une nouvelle génération de cadres à la tête bien faite et mettre au goût du jour la doctrine mariniste ». Un vaste projet que la tante de Marion Maréchal surveillera de très près. 

« Barella, c’est un bébé Marine, il a la ligne idéologique de Marine », a assuré Philippe Olivier, conseiller spécial de la présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale dans les colonnes du Parisien, ce samedi 5 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *