Marion Maréchal, « bien trop orgueilleuse » : les langues se délient

Marion Maréchal orgueilleuse

Après avoir tourné dos à sa tante Marine Le Pen, Marion Maréchal s’était ralliée le 6 mars dernier à Éric Zemmour pour l’élection présidentielle. Aujourd’hui, les langues se délient.

Le 6 mars dernier, Marion Maréchal avait annoncé qu’elle se ralliait à Éric Zemmour pour l’élection présidentielle, ayant quelques semaines plus tôt tourné le dos à sa tante Marine Le Pen, éliminée au deuxième tour de l’élection présidentielle avec 41,45 %.

« Marion n’admettra jamais en public qu’elle a des regrets, car elle est bien trop orgueilleuse »

Marine Le Pen avait expliqué que ce choix avait été douloureux pour elle. Aujourd’hui, il semblerait que sa nièce regrette cette décision. « Marion n’admettra jamais en public qu’elle a des regrets, car elle est bien trop orgueilleuse », a indiqué un ami à L’Express.

« Mes raisons et mon récit n’ont pas eu le temps de s’imposer »

« Je ne veux pas vous dire que tout est parfait, mes raisons et mon récit n’ont pas eu le temps de s’imposer », a regretté la vice-président de Reconquête! .

Suite aux résultats de l’élection présidentielle où Éric Zemmour n’a récolté que 7 % des suffrages, elle s’était confiée au micro d’Europe 1 : « Pas de regrets mais il y a une déception ». Et de poursuivre : « Ce n’est que le début d’histoire », au regard des législatives qui auront lieu en juin prochain malgré qu’elle ne devrait pas être candidate, enceinte de bientôt huit mois…

3 réactions sur “Marion Maréchal, « bien trop orgueilleuse » : les langues se délient

  1. Que Marion Maréchal soit orgueilleuse n’est pas un grand scoop. Si cela est vrai de manière négative – car un orgueil bien tempéré n’est pas forcément un défaut-, elle ne ferait que rejoindre la cohorte des politiques et des médias (femmes ou hommes) qui sont bouffis de leur importance, qui sont « des grenouilles qui veulent être plus grosses que le boeuf »! Le tout est de savoir si la réalité suit les prétentions!

  2. Elle ne s’appelle pas Le Pen mais, comme elle défend les idées nationales, elle doit être exécutée… Donc, fusillions-la, guillotinons-la, la salissons-la ; il en restera toujours quelque chose. Pauvre pays….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.