« Multitude », le nouvel album de Stromae va faire un carton !

Multitude album Stromae

Pour le plus grand plaisir de ses fans, Stromae a sorti, ce vendredi 4 mars 2022, son nouvel album, « Multitude ». Sa chanson « Fils de joie » fait déjà fureur. Décryptage de cette explosion musicale qui va, à coup sûr, faire un carton.

« Multitude », tel est le titre du nouvel album de Stromae sorti ce vendredi 4 mars 2022. Neuf ans après la sortie de son dernier album « Racine Carrée », Stromae revient. Avec un son innovant, emprunt de nombreuses influences musicales, mélangeant les genres et les instruments.

Tout a commencé lors de l’écriture de son ancien album « Racine carrée », lors duquel l’artiste a écrit « Invaincu », une chanson de l’album « Multitude ». « Cela ne collait pas avec le reste de l’album (« Racine Carrée« ), je ne l’avais pas inclus dans l’album », confie la star à NRJ.

Entre temps, Stromae a continué à faire de la musique et à réaliser des clips avec d’autres artistes comme Vita, Bigflo & Oli, Orelsan, Billie Eilish, Dua Lipa.

« Le titre me fait penser à la multitude de personnages que j’interprète« 

La ligne directrice de « Multitude » ? Le folklore, la tradition. De l’Asie à l’Afrique en passant par l’Amérique Latine, l’album de l’artiste belge a été composé selon de nombreuses inspirations musicales du monde entier.

Pour le choix du titre « Multitude », Stromae s’explique : « Le titre me fait penser à la multitude de personnages que j’interprète et d’un point de vue plus musical, au nombre d’influences diverses et variées que j’ai utilisées comme ingrédients sur cet album… L’envie c’était vraiment de voyager, de brouiller les pistes un maximum… Par exemple, avec « Fils de Joie », on se croirait au Brésil, et en même temps, on se croirait en 1700 en France avec le classique, le quatuor à cordes, le clavecin ».

Stromae s’inspire de Faustine Bollaert

« Fils de Joie » connait déjà un succès. Nombreux sont les commentaires des fans sur le net. Comme Faustine Bollaert dont il s’est justement inspiré pour cette chanson : « Faustine Bollaert a reçu une fois des travailleuses du sexe et leurs enfants. Cela m’a touché. J’ai eu envie de raconter une histoire comme ça sur une musique alliant le baroque et les rythmiques des favelas », a confié l’artiste au journal Le Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.