Nathalie Marquay : ses doutes sur les causes du décès de Jean-Pierre Pernault 

Mercredi 12 octobre, Nathalie Marquay, la femme de Jean Pierre Pernault, était interviewée au micro du « Morning sans filtre » sur Virgin Radio. 

« C’est vrai que le vaccin ça sauve énormément de vies », mais…

Expliquant en détails les problèmes de santé qui ont amené au décès de son mari, elle revient sur les difficultés qu’il a rencontré à la suite de son troisième vaccin contre COVID :

« C’est difficile de donner un avis là-dessus, (…) Mais il avait fait de la radiothérapie et la radiothérapie ça bouscule le sang, donc injecter un vaccin en plus… » 

Nathalie explique que Jean Pierre Pernault était revenu heureux d’avoir pu faire sa troisième dose, arguant que les deux premières se sont bien passées. « C’est vrai que le vaccin ça sauve énormément de vies » insiste-t-elle. Pour autant, étant donné la situation de santé de son mari, elle ne l’entend pas de la même oreille et lui reproche les risques pris en ayant fait cette troisième dose de vaccin. 

« Le 13ème AVC lui fut fatal »

« Huit jours après, il m’a fait des AVC. Il m’en a fait douze, dont le treizième était fatal. Il a fait thrombose sur thrombose. Thrombose sur la valve du coeur. Parce que quand il a été hospitalisé, il n’a pas été hospitalisé pour son cancer. (…) Il n’y avait plus de traces de cancer sur les poumons. Mais il avait des problèmes de cohérence, on a vu à l’hôpital qu’il avait fait des AVC, ensuite y’avait un problème de coagulation. Ils ont trouvé sur une valve du coeur qu’elle était complètement abîmée. Valve qui a été abimée par une thrombose. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *