Nicolas Sarkozy atomise Gilles Bouleau en direct !

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy

A l’occasion de la publication de la suite de ses mémoires, Le temps des combats, ce mercredi 23 août, Nicolas Sarkozy était l’invité du journal de 20 heures de TF1…

Nicolas Sarkozy était l’invité au journal de 20 heures de TF1 ce mercredi 23 août à l’occasion de la publication de ses mémoires, Le temps des combats.

« La sécurité n’est pas une question d’effectif, mais une question d’autorité »

Gilles Bouleau l’a interrogé sur plusieurs thématiques d’actualité, dont l’insécurité et le manque d’effectifs dans la police.

“La sécurité n’est pas une question d’effectif, mais une question d’autorité. Vous faites, vous, beaucoup plus de mal à l’autorité lorsqu’à longueur d’édition, on met sur le même plan la violence des casseurs et la violence supposée de la police”, a-t-il ainsi exprimé à Gilles Bouleau, rédacteur en chef de son JT depuis 2012. 

Découvrez aussi :  Nicolas Sarkozy (1/7) : Ce jour où il a volé Cécilia à Jacques Martin : “Elle est pour moi”

“Ce n’est pas notre cas”, lui a rétorqué le journaliste.

“Bien sûr, ce n’est jamais le cas de celui à qui l’on parle. Lavez-vous les mains, vous n’êtes pas mis en cause”, lui a alors répondu Nicolas Sarkozy.

Pour Nicolas Sarkozy, les problèmes rencontrés par la police aujourd’hui s’expliquent, en partie, par mai 1968. Selon lui, il s’agit d’un mouvement “dont nous ne cessons de payer le prix”

« Quand on est à contrôle de police, qu’à deux reprises on vous demande de vous arrêter, vous devez vous arrêter”

Et d’ajouter : “Vous pouvez mettre tous les policiers que vous voulez : s’ils ne sont pas respectés et si on continue d’employer le vocabulaire, faux, de violences policières…”.

Au sujet de la mort de Nahel, en juillet dernier, tué par un policier, l’ancien Ministre de l’Intérieur de 2005 à 2007 et président de la République affirme : “Naturellement, tout le monde est désolé. Mais quand on est à contrôle de police, qu’à deux reprises on vous demande de vous arrêter, vous devez vous arrêter”.

Le policier qui a tué Nahel, Florian M, est à ce jour incarcéré à la prison de la Santé.

Découvrez aussi :  Nicolas Sarkozy (4/7) : Coup de projecteur sur ses maladresses : "Est-ce qu'on demande à Rocco Siffredi d'avoir des sentiments ?"

3 réactions sur “Nicolas Sarkozy atomise Gilles Bouleau en direct !

  1. Et depuis quand bouleau pose des vrais questions de journaleux, c’est juste un présentateur de journal, point.

  2. N S est fidèle à lui-même!!!!! Un policier …ça donne un ordre…si on n’obéit pas…il a le droit de TUER!!!!
    Il existe peut-être des moyens de NEUTRALISER un individu sans être « obligé » de le tuer, non????
    C’est terrifiant qu’un ancien président tienne de pareils propos!!!! Pas étonnant qu’il y ait autant de « bavures » en France, et que les policiers échappent à toute sanction quand aucune vidéo ne contredit leurs dires!!!!

  3. C’est facile pour ce nain de donner des leçons. Qu’a t-il fait pour l’insécurité quand il était président, rien a part diminuer le nombre de policier, il devait nettoyer les banlieues, rigolade.
    Pour quelqu’un Qui a autant de casseroles il devrait être en prison depuis longtemps, mais ses fusibles lui ont permis d’y échapper, j’espère Pas pour longtemps.
    Le pompon ses commentaires sur l’Ukraine, quand on se goinfre avec de l’argent Russe ,on ne peut faire autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *