Olympe, la youtubeuse de 23 ans aura recours au suicide assisté en fin d’année 

Olympe - FR2

Olympe s’est faite connaître sur le plateau de Faustine Bollaert sur France 2, en témoignant dans l’émission « Ça commence aujourd’hui ». Elle y évoquait ses troubles dissociatifs de l’identité (TDI). 

« Mes limites ont été poussées à leur extrême depuis des années »

La jeune fille anime également une chaîne Youtube suivie par 250 000 personnes. Ayant été confrontée à des épreuves à répétition au cours de sa vie, le jeune fille qui compte 15 personnalités différentes en son corps explique avoir pris une décision récemment. « C’est ma vie, c’est une décision difficile que j’ai eue à prendre ». 

Viols, abandons de sa famille, foyers, harcèlement scolaire, Olympe dit être « fatiguée » : « Comme tout humain, j’ai mes limites. Et mes limites ont été poussées à leur extrême depuis des années. Je suis très fatiguée. » Ainsi à 23 ans, elle déclarait être en contact avec des médecins en Belgique pour programmer son suicide assisté prévu pour le « dernier semestre 2023 ». 

« La vie, je la ressens comme je la subis »

Ses deux vidéos, dans lesquelles elle faisait cette annonce, ont suscité de vives réactions, elle expliquait alors : «J’ai reçu des messages de gens qui disent que c’est ça l’exemple que je montre aux jeunes, regrette-t-elle alors, au bord des larmes. Je ne peux pas vivre pour les autres et tout faire en fonction des autres. Je suis déjà restée pour eux ces dernières années». 

Ceci étant, elle se dit également ouverte à changer d’avis si quelque chose la motivait : «J’ai encore envie de profiter de certaines choses et je ne suis pas fermée à ce que quelque chose se passe et me fasse changer d’avis. Même si je n’y crois pas. Avec mes troubles, mon passé, mon cerveau qui ne fonctionne pas bien (…) Je suis épuisée. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *