« On passe notre temps à répondre à des questions connes ! » : Elisabeth Borne dérape en direct !

Élisabeth Borne

Se rendant à pied à l’Assemblée nationale ce mercredi 6 juillet, Élisabeth Borne répondait aux questions de journalistes. Certaines l’ont agacée… La Première ministre a fait une remarque cinglante, enregistrée par LCI…

Ce mercredi 6 juillet, Elisabeth Borne a quitté Matignon pour rejoindre à pied l’Assemblée nationale, aux côtés de ses ministres et de leur service de sécurité.

La Première ministre s’est dite « sereine et concentrée« 

Plusieurs journalistes et caméras de télévision étaient bien présents. Élisabeth Borne a été interrogée par LCI sur son état d’esprit. La Première ministre s’est dite « sereine et concentrée« .

Bastien Augey, le journaliste, lui demande ensuite si cette journée est « importante« . Elle lui répond « oui, je pense » et détourne le regard. La caméra prend alors ses distances avec la locataire de Matignon, qui poursuit son chemin.

« On passe notre temps à répondre à des questions cons« , glisse-t-elle alors à Gérald Darmanin, Olivier Veran et Hervé Berville, se croyant hors de portée des caméras. Pourtant, la scène est bien enregistrée par LCI.

« ‘Vous êtes contente d’être là ?’ Bah oui ! Sinon j’aurais pu aller au soleil« 

Les trois ministres sourient. « ‘Vous êtes contente d’être là ?’ Bah oui ! Sinon j’aurais pu aller au soleil« , imite Élisabeth Borne, amusant toujours ses acolytes.

Sur Twitter, Bastien Augey a lui-même diffusé l’étonnante séquence. « À votre service Madame la Première ministre !« , commente-t-il ironiquement avec l’émoticône clin d’œil. 

Jugée « froide » par ses collègues, Elisabeth Borne va-t-elle se remettre en question suite à ces indiscrétions ?

20 réactions sur “« On passe notre temps à répondre à des questions connes ! » : Elisabeth Borne dérape en direct !

  1. Si Mme Borne a eu un tort, c’est d’être franche et de dire ce que tout le monde pense. En faire un plat est bien un procédé de journaliste « bas de gamme »! Décidément, la citation « Ne dites pas à ma mère que je suis journaliste, elle me croit pianiste dans un bordel! » n’a jamais été aussi vraie!

      1. Je suis d’accord avec Bernard Gerbi, décidément les anti tout sont prêts à faire « feu de tout bois ».
        Il n’y avait rien de CINGLANT dans sa remarque (mesurez vos mots) mais juste un peu d’humour et de moquerie. C’est d’ailleurs reconnu par d’autres journalistes d’avoir posé quelques fois des question banales parce que la situation ne se prêtait pas à une réponse avec une analyse de fond.

    1. JE PENSE QUE LES JOURNALISTES DEVRAIENT AVOIR UN PEU PLUS DE RESPECT POUR TOUT LE MONDE (politique spectacle )

  2. Ce sont des hypocrites qui ont le pouvoir !
    Seulement l’opposition est forte et j’en suis plus que ravis.
    Quant à moi, cette dame peut aller au soleil pour le restant de ces jours….

    1. Hypocrite sans doute …. mais elle n’est pas la seule, quand on voit Mélenchon Ou Marine Le Pen c’est loin d’être mieux ….

  3. Les journalistes aiment critiquer, ils ne savent faire que cela. Une femme premier ministre ça dérange beaucoup ! Alors SVP messieurs un peu plus de classe !!!

    1. Je me suis souvent fait la même réflexion que Mme Borne : les questions de certains journalistes (pas tous grâce à Dieu) volent vraiment au ras des pâquerettes ! Pas de quoi en faire tout un plat ni alimenter une polémique !

  4. en disant cela, elle ne fait que constater et confirmer ce que les français pensent des députés qui hurlent, vocifèrent et posent des questions cons, juste pour faire perdre du temps et la patience à ceux qui gouvernent.
    Le réglement intérieur devrait stipuler que tout débordement entrainerait une amende, une retenue sur les indemnités. Ils seraient alors plus respectueux les uns des autres et donneraient de l’assemblée une image de gens adultes et responsables.

  5. Elle a raison !
    La proportion de « cons « parmi les journalistes et les « Nîmes » est inquiétante et préoccupante !
    Laissons la faire son boulot sans l’emmerder inutilement .

  6. Mais a elle n’a pas tort, le niveau journalistique a bien baissé.
    Evidement qu’il a beaucoup de questions idiotes ou pour faire le buzz, attendre un faux pas…
    Depuis qu’il y a des infos des chaines en continu c’est infernal, tout pour faire de l’audimat, des fautes de frappes sur les présentations, 9 morts léger sur BFM en incrusté qui dément (je l’ai vu en direct, je suis loin d’être complotiste, période GJ que je n’ai pas du tout aimé, mais ca a été écris et effacé rapidement)
    Pour l’enterrement de Mirelle d’Arc, en incrusté, toujours sur BFM, il était décalé sur les infos, on avait « a vos maques prêt partez !) toujours allez plus vite que les autres (exemple Xavier de Ligones)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.