« Pas de leçon à recevoir » : Jamel Debbouze s’en prend à un journaliste

Jamel Debbouze

En direct de Marrakech, Jamel Debbouze était au micro de BFM TV, le lundi 11 septembre, interrogé par le journaliste Olivier Truchot l’échange a tourné au malaise en direct. Jamel Debbouze a pris la parole en réaction au séisme qui a causé pour l’heure plus de 2100 morts à Marrakech et dans ses environs. 

« Moi j’ai confiance en ce pays »

« Le Maroc, il n’est pas en train de démontrer quoi que ce soit. Le Maroc fait simplement ce qu’il est contraint de faire, c’est-à-dire, tenter de sauver des vies et moi j’ai confiance en ce pays » a répondu Jamel Debbouze, emprunt de vives émotions. 

Interrogé par Olivier Truchot au sujet des polémiques sur les refus de l’aide de la France, l’échange s’est teinté d’un certain malaise et Jamel Debbouze a souhaité remettre les choses au clair. « J’ai entendu parler de toutes ces polémiques et je trouve ça un peu déplacé. Là aujourd’hui ce qu’il faut, c’est soutenir psychologiquement le peuple marocain ». 

Découvrez aussi :  Jamel Debbouze se confie sur sa femme Mélissa Theuriau

« Qu’est-ce qui est déplacé ? » a alors demandé Olivier Truchot. « Ce que vous tentez de faire par exemple » a répond Jamel Debbouze assez sèchement mais agrémentant sa réponse d’un rire. 

“Le Maroc n’a pas beaucoup de leçons à recevoir dans ce domaine”

Jamel Debbouze a ensuite précisé ses propos en expliquant que le Maroc “a été un des premiers pays à distribuer des masques, à vacciner toute sa population”, donc selon lui : “le Maroc n’a pas beaucoup de leçons à recevoir dans ce domaine”. Le reportage suit Jamel Debbouze dans un hôpital ou il explique que des gens ont fait plusieurs heures de queue pour répondre aux besoins de dons de sang. Un large solidarité s’est exprimée dans le pays, ce qui a beaucoup touché l’humoriste qui en faisait le récit les yeux émus. 

Découvrez aussi :  Cyril Hanouna et Jamel Debbouze : c’est la guerre !
https://x.com/BFMTV/status/1701311490534371780?s=20

2 réactions sur “« Pas de leçon à recevoir » : Jamel Debbouze s’en prend à un journaliste

  1. Il n’a pas sa famille sous les décombres ! Des vies auraient peut- être pu être sauvées si plus de moyens et de spécialistes avaient été sur place rapidement…Maintenant il ne restera plus qu’à compter les morts.

  2. L’aide des équipes de secours françaises notamment cynophiles qui ont montré leur efficacité hélas sur d’autres sites sinistrés aurait sans doute permis de soustraires quelques dizaines ou centaines de noms de la liste des morts, mais apparemment « notre ami le roi » peut faire fi des tensions politiques lorsqu’il s’agit de sa propre santé ( l était en train de se faire soigner à Paris au moment du séisme) mais pas lorsqu’il s’agit de sauver quelques vies anonymes de son peuple. Belle mentalité, où l’on reconnait effectivement le dirigeant d’un beau pays…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3532235322