Patrick Bruel (1/7) : le chanteur se confie sur son rapport à la drogue

Patrick Bruel

Le 18 novembre prochain, Patrick Bruel sortira son nouvel album intitulé « Encore une fois ». L’occasion de revenir sur ce célèbre chanteur et acteur et son rapport à la drogue…

Le 18 novembre prochain, Patrick Bruel sortira son nouvel album intitulé « Encore une fois » en collaboration avec les artistes Quentin Mosimann et Hoshi.

« J’ai toujours eu de la drogue devant moi »

Un album dans lequel il aborde le problème de la drogue

« J’ai toujours eu de la drogue devant moi. Il n’y a pas un moment de ma vie où on ne m’en a pas proposé » explique le chanteur à Télé Star avant de préciser qu’il avait toujours choisi de ne pas y toucher malgré les tentations et les sollicitations.

Pour lui, il était évident de ne pas mettre un pied dans la drogue, qui est « un fléau qui peut happer n’importe qui, même les personnes qui se croient averties ou prévenues. »

Il a vu une personne mourir d’une overdose

Si Patrick Bruel a eu la force de résister, c’est selon lui, grâce à son éducation. De plus, il explique avoir vu une personne mourir d’une overdose quand il avait 17 ans. Un souvenir qui l’a marqué à vie…

L’artiste a confié s’inquiéter pour ses deux fils, âgés de 17 et 19 ans, qu’il a eus avec Amanda Sthers. Il espère qu’ils suivront son chemin et n’y toucheront pas non plus. Selon lui, tout le monde est susceptible de tomber dans l’addiction.

Face aux vicissitudes de ce monde qui « se délite« , il pense que les jeunes doivent combattre plus que jamais « un individualisme forcené qui prend le pas sur nos valeurs, nos convictions« , comme il le chante dans son dernier album…

Et d’ajouter : « J’ai toujours eu une conscience politique, j’ai grandi dans une famille très politisée, je suis allé au lycée Henri IV qui l’était aussi« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *