« Pourquoi tu ne viens pas me gifler ? » : Raymond s’énerve dans TPMP contre l’homme qui a giflé Macron

Ce jeudi, Damien Tarel, l’homme qui a giflé Emmanuel Macron, était présent à l’émission TPMP…

En déplacement à Tain l’Ermitage le 8 juin 2021, Emmanuel Macron a reçu une gifle alors qu’il saluait la foule.

L’agresseur était Damien Tarel, un jeune étudiant en événementiel, qui désirait signifier son opposition à la politique d’Emmanuel Macron.

Damien Tarel n’a aucun regret

Condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme, Damien Tarel est revenu jeudi soir dans Touche pas à mon poste (C8) pour s’expliquer de nouveau sur cette affaire.

Accompagné de son avocat Juan Branco, il n’a pas caché qu’il n’avait aucun regret de s’être attaqué à celui qui est, pour lui, « un traitre de notre pays ». 

« Dans une autre époque, ce n’est pas une gifle qu’il aurait pris », a-t-il expliqué.

Tumulte à TPMP

Alors que Delphine Wespiser a défendu la gifle, d’autres chroniqueurs ont évoqué haut et fort leur dégoût face à ce geste.

C’est le cas de Raymond qui a tenu à rappeler que même si TPMP traite des sujets de société et de certains faits divers, l’émission « dénonce tous les soirs la violence ».

Attaqué sur sa présence dans l’émission alors qu’il soutenait les Gilets Jaunes, le chauffeur-livreur a répliqué : « J’ai fait des commentaires anti tout le monde moi. Quand je le croise dans la rue (Damien, ndlr), je n’ai pas l’impression que ce soit Rambo lui ».

Et de conclure : « Pourquoi tu ne viens pas me gifler ? »

Une réaction sur “« Pourquoi tu ne viens pas me gifler ? » : Raymond s’énerve dans TPMP contre l’homme qui a giflé Macron

  1. Cet abruti qui s’est permis de gifler le chef de l’Etat élu en toute légitimité par une majorité de Français, doit être puni à la juste mesure de son acte ignoble. Quelques années de prison et quelques centaines de milliers d’euros d’amende devraient le faire réfléchir. Mais non, il ne sera même pas sanctionné ou si peu… Nous vivons dans un pays gouverné par des avachis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *