Quelle est cette Miss France avec laquelle Sylvie Tellier a “beaucoup souffert” ?

Sylvie Tellier et cyndie Fabre

Sylvie Tellier quitte la direction du comité Miss France après 17 ans de bons et loyaux services. Une fonction passionnante qui n’a cependant pas toujours été des plus agréables… notamment avec une certaine Miss…

Sylvie Tellier a annoncé son départ de la société Miss France la semaine dernière. Elle gardera en tête des images fabuleuses de cette expérience de Directrice Générale de l’entreprise qu’elle a dirigée avec brio pendant 17 ans. Cependant, certains souvenirs lui laisseront toutefois un goût amer, notamment avec une Miss en particulier.

« J’ai beaucoup défendu Valérie, Geneviève voulait la destituer »

Celle qui considère toutes les Miss comme ses « filles » ne pourrait pas les classer par ordre de préférence. En revanche, elle n’a pas de mal à pointer du doigt sa plus difficile année. Le 31 août dernier, elle s’est confiée à Cyril Hanouna dans l’émission TPMP : « J’ai beaucoup souffert l’année de Valérie Bègue (Miss France 2008, ndlr) » a-t-elle déclaré en direct. Cette année avec Valérie Bègue, ce fut pour elle l’année la plus « compliquée à gérer ».

Et de raconter : « J’ai beaucoup défendu Valérie, Geneviève voulait la destituer. J’ai essayé de faire excuser une erreur de jeunesse. C’était une année très difficile« .

Quelques semaines après son élection du 8 décembre 2007, des photos compromettantes de Valérie Bègue sont dévoilées par le magazine Entrevue. Valérie Bègue pose sur une croix dans une piscine, ou léche du yaourt pour les besoins de la marque Pardon.

L’année fut difficile pour Sylvie Tellier, notamment à cause des médias qui s’en donnaient à coeur joie.

« Je suis assez déconneuse, je suis une fonceuse« 

Aujourd’hui, Sylvie Tellier souhaiterait promouvoir l’excellence à la française. Elle désire également donner une image plus authentique de ce qu’elle est : détendue et joyeuse.

« Je crois que j’ai envie que les Français me découvrent autrement. J’ai envie de leur montrer la vraie Sylvie, celle qu’il y a à l’intérieur. Je suis assez déconneuse, je suis une fonceuse, je suis un peu une guerrière, aussi un peu cool. Et j’ai envie de cette légèreté… J’ai envie de montrer qu’il y a une Sylvie Tellier plus légère. J’ai peut-être envie qu’on me trouve parfois un peu plus sympa !« , confie-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.