« Tu vas la fermer! » : chaud débat à l’assemblée nationale 

Olivier SERVA - Source Twitter

Jeudi 24 novembre au soir, l’assemblée nationale devait voter un texte pour la réintégration des soignants non vaccinés. Un débat sous haute tension, les oppositions reprochaient un volontaire ralentissement pour empocher le vote. 

« Tu vas la fermer! ».

Le député guadeloupéen Olivier Serva s’exprimait au sujet de la réintégration des soignants non vaccinés au sein des hôpitaux. Dans une assemblée déjà bien agitée par le débat, ce député s’est invectivé de l’attitude de certains, interrompant son discours, il lâche à l’assemblée « Tu vas la fermer! ».

Discours qu’il a repris après une suspension de séance : « Donc on reprend où l’on en était! On en était à vous rappeler que êtes minoritaires, vous êtes ici minoritaires dans cet hémicycle, dans le pays, vous refusez la démocratie, vous méprisez une niche parlementaire LFI, vous méprisez le peuple, vous vous méprisez vous même en tant qu’élu du peuple. Vous utilisez des subterfuges petits, petits comme vos idéaux, comme vos pratiques, comme vos acceptations de la démocratie. Alors on ne peut que dire non, non, à votre refus de respecter cet hémicycle, cet noble hémicycle qui aujourd’hui fait de la démocratie française une fierté nationale! Vous la salissez avec vos bassesses, vos petitesses, vous êtes minoritaires acceptez-le! »

Un « niveau de tension que je n’ai jamais vu en 12 ans de parlement »

Olivier Véran a pris la parole dans le débat, en qualité de porte-parole du gouvernement : « Encore une fois, le débat est légitime, je m’étonne un tout petit peu honnêtement du niveau de tension que je n’ai jamais vu en 12 ans de parlement. Et j’aurais aimé, mesdames et messieurs les députés des oppositions, que vous mettiez la même énergie, le même enthousiasme et la même volonté de bien faire lorsqu’il fallait voter des mesures difficiles pour protéger les français, telles que les couvre-feux, les confinements ou pourquoi pas « le quoiqu’il en coûte! ». 

Une réaction sur “« Tu vas la fermer! » : chaud débat à l’assemblée nationale 

  1. LFI s’aperçoit ici à ses dépend ce qu’est l’obstruction par dépôt d’amendement pour retarder le vote.
    C’est d’ailleurs de cette manière que LFI a obligé le gouvernement à utiliser le 49-3!
    LFI apprend ainsi la leçon de l’arroseur arrosé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *