“Un assassinat” : Elisabeth Borne était-elle le premier choix d’Emmanuel Macron ?

Elisabeth Borne

Elisabeth Borne a été nommée Première ministre ce lundi 16 mai par Emmanuel Macron. Selon Le Figaro, jusqu’au dernier moment, le Président de la République aurait hésité avec Catherine Vautrin, l’ex LR. Explications.


Ce lundi 16 mai 2022, Elizabeth Borne a été nommée Première ministre par Emmanuel Macron. Jean Castex lui a donné le flambeau.

« Je veux dédier cette nomination à toutes les petites filles », a déclaré la nouvelle cheffe de gouvernement sur le perron de Matignon lors de la passation de pouvoirs.

Son choix penchait plus vers Catherine Vautrin

Selon Le Figaro, le Président de la République aurait hésité à nominer Elizabeth Borne. A priori, son choix penchait plus vers Catherine Vautrin, ex L-R, mais il aurait cédé à la pression de son camp.

« Jusqu’à la dernière minute, ça a failli être elle. Mais la nommer, cela revenait pour beaucoup à abandonner les signaux constitutifs de notre ADN, et dont on a toujours fait une marque de fabrique », a expliqué un conseiller élyséen au Figaro.

… mais Richard Ferrand et François Bayrou étaient contre

Richard Ferrand et François Bayrou n’étaient en effet pas pour Catherine Vautrin.

En revanche, la décision d’Emmanuel Macron n’a pas été vue du même oeil par d’autres : « C’est un assassinat mené par Kohler (sécrétaire général de l’Elysée), Stéphane Séjourné (député européen) et les gauchistes de la majorité pour se garder le pouvoir. Il voulaient une techno du PS alors que le président voulait une élue de terrain », a indiqué à un responsable politique proche de Catherine Vautrin au Figaro.

16 réactions sur ““Un assassinat” : Elisabeth Borne était-elle le premier choix d’Emmanuel Macron ?

  1. Nouveau gouvernement ? c’est du pareil au même ! j’espère qu’elle fera des bonnes choses POUR TOUS ! Que dire d’Alexis Kohler ??? chercher et vous trouverez et Et Bayrou ? idem ! pourtant avec sa MAGISTRALE GIFLE A CE JEUNE VOLEUR qui avait déjà sa main dans la poche de Bayrou il avait bien remonté dans mon estime .

  2. Il y aurait des gauchistes dans la majorité de Macron …!???
    SI c’est vrais, le gouvernement de Biden est constituer de communistes !

      1. Pourcoi, on na pa le droi de dir des choze si on sé pa bien écrir ?
        Quand on critique l’autographe ou la grammaire, c’est que l’on ne peut rien dire sur le fond du message !

  3. Bonnet blanc et blanc bonnet.
    L’avantage avec le quinquennat c’est que si Macron obtiens sa majorité, on ne part que pour 5 ans de malheurs … sauf pour les riches qui vont encore s’empiffrer sur le dos des français.

    1. Erreur GASTOUNET

      Pour la part de beaucoup d’entre nous : ce sont des « riches » qui nous ont donné du travail et un fort partage de la richesse de 1958 à 1981 ! Après ce sont des parasites qui ont privé le peuple de sa fierté et de son esprit critique.

      1. Si tu parle du capitalisme, force est de constater qu’il marche sur la tête et qu’il n’a pas l’intention de renoncer à ses profits, même si il doit sacrifier la moitié de la population mondiale, il est le frein à la lutte contre le réchauffement climatique et pousse toujours plus à une consommation disproportionné qui nous mène droit dans le mur.
        Marx disait que les capitalistes vendraient la corde pour qu’on les pendent, ce sont les même qui ont délocalisé leurs entreprises après 1981 car ils allaient gagner plus qu’en partageant les richesses avec les salariés français … les exemples ne manquent pas.

        1. N’importe quoi, c’est la chut et les syndicats français qui ont tout fait pour que les investisseurs partent.
          C’est depuis Mitterrand que tout a commencé.
          Vive la gauche destructrice.

  4. Je commence à en avoir assez de ces socialos je voudrais les voir sortir par la porte de la France sans qu’ils puissent jamais y revenir .Le système politique qui dirigent la France , le peuple, ont le pouvoir de vie et de mort , tout cela doit finir, et cette soumission avec les USA c’est abjecte.

  5. Pensez ce que vous voulez avec les éléments que vous avez pour le faire !
    Partagez et discutez avec ceux qui acceptent des points de vue différents.
    Mais gagnez du temps en évitant des discussions stériles .

    Échanger c’est respecter un autre point de vue que le sien et respecter celui qui le défend .

    Il y a toujours à apprendre de ses contradicteurs. ( tout le monde n’est pas au courant de tout et nous avons tous des parcours différents qui forgent nos opinions )

    Il n’y a qu’une condition :
    Que chacun puisse écouter son interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.