Valérie Pécresse : le nouveau coup dur…

Valérie pécresse et Jérome pécresse

Après sa défaite cuisante aux élections présidentielles, Valérie Pécresse doit assumer une nouvelle épreuve… Révélations…

Jérôme Pécresse ne fait plus partie du groupe General Electric. C’est officiel et cela a été annoncé par l’entreprise elle-même dans les colonnes de Marianne : « General Electric confirme le départ prochain de son vice-président sénior Jérôme Pécresse, qui a décidé de se consacrer à de nouveaux projets« , peut-on lire.

Un départ volontaire ?

Un départ volontaire ? Pas si sûr… Pour Alexis Sesmat, délégué Sud Industrie, le départ du polytechnicien pourrait fortement impacter le quotidien du gouvernement. « Pour nous, il est foutu dehors« , a-t-il souligné ce dernier auprès de BFMTV.

Avant d’ajouter : « C’était le seul et dernier interlocuteur français pour Bercy. La dernière carte du gouvernement français est tombée ».

Valérie Pécresse l’avait déjà annoncé à demi-mots

En pleine campagne pour les élections présidentielles, Valérie Pécresse avait annoncé au 20 heures de TF1 en avril dernier : « Comme vous le savez, il travaille dans une entreprise privée », avait-elle d’abord fait savoir, avant d’ajouter : « Il a donc pris la décision difficile de démissionner de ses fonctions si je suis élue présidente de la République ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.