Vladimir Poutine malade : la passation de pouvoir approche 

Vladimir Poutine

Ce lundi 2 mai 2022, de nouvelles révélations sur l’état de santé de Vladimir Poutine ont été faites par le New York Post. Le président russe, qui devrait prochainement subir une opération contre son cancer, transférerait ainsi temporairement son pouvoir à Nikolai Patrushev, son ex-chef de la police générale.

Atteint d’un cancer de la thyroïde, Vladimir Poutine va se faire opérer prochainement. Ce lundi 2 mai 2022, le New York Post a affirmé que le président russe allait transférer le contrôle de son gouvernement à Nikolai Patrushev, son ex-chef de la police générale, le temps de son opération.

Nikolai Patrushev dirigera la Russie pendant « deux à trois jours maximum ».

Vladimir Poutine, qui souffre également selon certaines sources de la maladie de Parkinson et de troubles paranoïaques, se reposera donc en retrait du pouvoir pendant plusieurs jours selon une vidéo de la chaîne Télégram « General SVR » publiée samedi dernier. Une source d’information contrôlée « par un ancien lieutenant général des services de renseignement russe connu sur le pseudonyme de Viktor Mikhailovich ».

La source précise également que Nikolai Patrushev dirigera la Russie pendant « deux à trois jours maximum ».

Les crimes commis à Boutcha

En guerre contre l’Ukraine, le gouvernement russe a été accusé par Volodymyr Zelensky et certains présidents étrangers comme Joe Biden de mener un « génocide » contre le peuple ukrainien, notamment concernant les crimes commis à Boutcha.

« Nous démentons totalement l’idée que nos personnels militaires aient pu être impliqués dans de tels crimes », a expliqué Dmitri Peskov, le porte-parole officiel de Vladimir Poutine, à LCI le 6 avril dernier.

Et de poursuivre : « les images, enregistrements et photos que vous avez pu voir, sont le résultat d’une falsification orchestrée ».

13 réactions sur “Vladimir Poutine malade : la passation de pouvoir approche 

  1. Qu’il se face opérer on sans fou, (mais qu’il crève!!!) ce serait bénéfique pour tout le monde PS ne pas prêter attention aux fautes)

  2. Voilà une belle manière de perdre le pouvoir, sans perdre la face… Hitler a eu le courage (?) de se suicider, en accusant les Allemands de ne pas avoir été à la hauteur du Grand Reich de mille ans ! Poutine ne semble pas (encore) avoir fait ce bilan – il est vrai que les Russes n´ont subi aucun bombardement… Les Russes « poutiniens » sont plus rusés que les nazis, qui n´ont pas eu le culot de prétendre que Oradour-sur-Glane était une mise en scène de la Résistance française… Les Allemands et les Français sont devenus les meilleurs amis – et je m´en félicite. Alors… il n´y a que les morts qui ne se remettent jamais de la stupidité destructrice humaine !

  3. Bien vu. Excellente analyse des systèmes dictatoriaux, du profil psychiatrique et de la personnalité de leurs cadres et dirigeants. Le problème est que – connaissant tout cela – les responsables politiques de nos démocraties ont accepté de jouer la partie à partir des seules règles imposées par le dictateur russe. Rien n’arrêtera Poutine à moins qu’on ne lui dise « stop » en lui signifiant des limites très claires. A chaque fois qu’il nous teste, nous reculons. C’est de très mauvaise politique. Si – dès le départ – les occidentaux avaient mis en place une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine en disant aux russes : « nous ne sommes pas en guerre, nous ne voulons pas la guerre avec la Russie ; nous voulons simplement protéger un pays ami à l’intérieur de ses frontières », les règles du jeu auraient été précisées et le message de fermeté probablement reçu et compris. Moralité : ne pas se laisser impressionner et garder une attitude ferme devant les menaces. Les dirigeants russes ne sont pas assez idiots pour ne pas savoir que les américains possèdent des armes aussi avancées que les leurs (sinon beaucoup plus !), même si ces derniers se refusent à en faire état pour des raisons d’opportunité stratégique.

    1. vous profitez de votre commentaire torchon pour mettre sur le même niveau un prophète des trois religions monothéistes, ici, Mohamed à côté d’Hitler. Je pense que c’est vous le grand fasciste qui exprimez ainsi à travers un message anodin votre haine du musulman. Bous êtes un délinquant raciste qui doit être mis sur le même plan que tous les fascistes que vous citez. Assumez votre opinion et dites que votre commentaire est destiné avant tout à dénigrer les musulmans. Encore un adepte de Zemmour. Un haineux frustré

  4. Une erreur médicale serait la bienvenue pour une fois !
    Par ailleurs, j’ai appris que Poutine comptait « déclarer la guerre à l’Ukraine ». Si tel était le cas, il reconnaîtrait implicitement être entré en Ukraine en violation des lois et règles en vigueur du droit international, celles notamment de respecter les territoires des autres pays indépendants.

  5. Merci c’est clair, intéressant mais tellement réducteur que cela frise le simplisme ou la caricature. Embrassons la complexité plutôt.

    1. Difficile « d’embrasser la complexité » dans le cadre de ce format de mail qui conduit, soit à des raccourcis, soit à la mise en évidence d’un point particulier. Ceci dit, la gestion de la « complexité » doit s’appuyer sur une doctrine et des principes clairs. Le renseignement en plus. J’espère simplement que nos braves dirigeants savent ce qu’ils font.

  6. Lire avant d’écrire le discours de la servitude volontaire de la boette
    La caricature en est la dictature brutale évidente mais il existe une sorte de consensus des dirigeants dits démocratiques qui ont assimilé et ont sophistiqué avec une complicité médiatique la pensée de Machiavel instituer la peur pour prendre possession des ames

  7. Quel niveau intellectuel ! Toutes ces contorsions pour cracher votre venin sur l’islam. Quels déchets de fascistes prétendant critiquer le fascisme. Regardez-vous, vous n’êtes que haine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.