Vladimir Poutine : sa filleule fuit la Russie à pied

Ksenia Sobchak, filleule de Vladimir Poutine

Fin octobre, Ksenia Sobchak, la filleule de Vladimir Poutine, a été filmée en train de fuir la Russie à pied.

Ksenia Sobchak, 40 ans, la filleule de Vladimir Poutine, a été aperçue fin octobre sur des images de vidéosurveillance lors de son passage de la frontière, à pied, entre la Biélorussie de la Lituanie. 

Vendredi 28 octobre 2022, le Directeur du Département de Sécurité de l’État Lituanien, Darius Jauniskis, a confirmé l’entrée de Ksenia Sobchak en Lituanie à l’aide d’un passeport israëlien. 

Sans VISA, elle bénéficie d’un droit de séjour ne pouvant excéder 90 jours.

« Pour l’heure, nous ne disposons d’aucune information permettant de dire qu’elle représenterait une menace pour l’État lituanien, a indiqué Darius Jauniskis. Si c’était le cas, bien sûr, des mesures seraient prises« .

« Un haut fonctionnaire » l’aurait prévenue qu’elle risquait d’être arrêtée

La journaliste russe avait quitté la Russie quelques jours plus tôt après une intervention policière à son domicile dans le cadre d’une enquête pour extorsion, qui avait entrainé l’arrestation de son associé, Kirill Sukhanov. 

« Un haut fonctionnaire » l’aurait prévenue qu’elle risquait d’être arrêtée, a indiqué le scientifique russe Sergei Markov. C’est pour cette raison que la jeune femme a pris la route de la Biélorussie en voiture.

À noter que ces dernières années, Ksenia Sobchak a publiquement exprimé son opposition à la politique de son parrain Vladimir Poutine. 

Elle s’était présentée face à son parrain aux élections présidentielles

En 2018, elle s’était même présentée aux élections présidentielles russes, face à son parrain, mais n’avait obtenu que 1,68% des voix. Dans son programme, elle s’opposait notamment à l’annexion de la Crimée par le Kremlin, ainsi qu’à la corruption et à la torture en Russie.

Pourtant, Ksenia Sobchak était il y a plusieurs années très proche de Vladimir Poutine. Son père, Anatoly Sobchak, a été le mentor et professeur de Vladimir Poutine, mais lui a également permis de faire ses premiers pas en politique, à l’époque où il était maire de Saint-Pétersbourg. 

En 2000, lors des obsèques d’Anatoly Sobchak, Poutine avait été photographié en compagnie de Ksenia Sobchak et de sa mère, Lyudmila Narusova, sénatrice russe publiquement opposée à la guerre en Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *