Xavier Dolan pète un plomb : « ça commence à me casser les cou***** »

Xavier DOLAN - France Inter

Interviewé dans l’émission « En Aparté » diffusée sur Canal + , lundi 23 janvier, le réalisateur Xavier Dolan a quelque peu perdu patience…

« Quand les gens me parlent des thèmes de la maternité ou de l’homosexualité, ça commence vraiment à me casser les couilles »

Venu parler de sa nouvelle série, intitulée « La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé. », une fiction en cinq épisodes adaptée d’une pièce de théâtre de Michel Marc Bouchard, Xavier Dolan s’est quelque peut emporté dans les mots avant d’expliciter sa pensée :  « Donc quand les gens me parlent des thèmes de la maternité ou de l’homosexualité, ça commence vraiment à me casser les couilles parce que ce ne sont pas des thèmes. Ce sont des histoires avant tout et puis ce sont des individus, des personnages. Donc moi je pense que le thème qui m’intéresse vraiment depuis le début, c’est la vie et ce sont les gens. »

« J’ai senti un agacement »

La journaliste répond à son intervention lui dit : « J’ai senti un agacement ». Ainsi le réalisateur a étayé son propos : « parce que ce sont des questions qui sont très fréquentes et qui ne montrent une compréhension obtuse de ce qu’est un être humain. C’est comme quand les gens me parlaient d’Almodovar à cause de mes films, parce que je suis gay, que c’est coloré et qu’il y a des femmes de caractère. C’est réducteur pour moi et pour Almodovar. Nos cinémas n’ont rien en commun. Pour moi, d’entendre des comparaisons comme ça c’est vraiment montrer une incompréhension totale de ce que c’est que créer un univers et avoir une identité propre ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *