Yann Moix condamné en appel pour diffamation suite à la plainte de son frère

Une copie du jugement été remise à l’AFP le 18 octobre. Yann Moix a été condamné en appel pour des propos diffamatoires à l’encontre de son frère Alexandre Moix. 

1 000 euros de dommages et intérêts, et 3 000 euros pour les frais de justice engagés

Les frères Alexandre et Yann Moix étaient devant les tribunaux en novembre 2021 suite à des propos tenus par Yann Moix lors d’une émission diffusée sur C8 en 2019. Ce dernier aurait notamment déclaré que son frère était « proche de groupuscules néonazis ». Lors du premier procès, il n’a pas été condamné, ses propos étant qualifiés d’injures et non de diffamation. 

Mais le verdict rendu le 13 octobre dernier le condamne désormais à 1 000 euros de dommages et intérêts, et 3 000 euros pour les frais de justice engagés. Cette fois les propos qui ont été qualifiés de diffamatoires sont : « Mon frère était très, très proche de groupuscules néonazis » et « C’est lui, Alexandre Moix, qui était proche de groupes d’extrême droite ».

« Je souhaite leur mort »

Fin septembre 2022, lors de l’émission « Quelle époque », Yann Moix a répété des très durs propos à l’encontre de sa famille : « Alors non seulement je souhaite leur mort, mais si ça pouvait arriver dans les 5 minutes ça m’arrangerait encore plus ». 

C’est dans son autobiographie, Orléans sortie en 2019, que Yann Moix décrivait son enfance faite de drames et accusait son père et son frère de violence envers lui. Après quoi son frère Alexandre, avait répondu dans une lettre publique dénonçant les propos et renversant les accusations. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *