François Fillon condamné à un an de prison ferme : va-t-il vraiment y aller ?

François Fillon condamné prison ferme


François Fillon a été condamné à un an de prison ferme pour l’affaire des emplois fictifs de son épouse Pénélope. Peut-il véritablement aller en prison ?


À la suite de l’affaire des emplois fictifs de son épouse Pénélope, François Fillon a été condamné ce lundi 9 mai à quatre ans de prison dont un ferme.

375 000 € d’amende et dix ans d’inégibilité

Sa peine de prison a été assortie de 375 000 € d’amende et dix ans d’inégibilité.

Sa femme écope de deux ans de prison avec sursis, de deux ans d’inéligibilité et de 375 000 € d’amende.

De son côté, Marc Joulaud, l’ancien suppléant de François Fillon, est condamné à trois ans de prison avec sursis et à cinq ans d’inéligibilité. 

Les trois accusés doivent verser 800 000 € à l’Assemblée Nationale

Les trois accusés doivent verser 800 000 € à l’Assemblée Nationale, constituée partie civile. Les accusés vont faire appel en cassation concernant les sanctions pénales, tandis que les dommages et intérêts vont être réglés.


En France, rares sont les peines de prison fermes de deux ans qui sont exécutées en prison.
Souvent, elles sont transformées en peine de détention à domicile sous bracelet. La personne doit rester chez elle aux heures fixées par le juge. Si François Fillon n’avait pas fait appel, il aurait été convoqué devant le juge d’application des peines qui aurait décidé de son incarcération ou non.

3 réactions sur “François Fillon condamné à un an de prison ferme : va-t-il vraiment y aller ?

  1. Aucune crainte pour le petit François pour une incarcération .Tout se termine par des petits arrangements après une parodie de procès !

    1. Pourquoi ce commentaire qui d’ailleurs est contredit par l’article qui montre qu’en France même un homme politique soutenu par un gros parti, et pour lequel des millions de Français ont voté alors que les faits étaient déjà connus, peut être condamné lourdement ? … ce qui n’est pas le cas aux Etats Unis par exemple (cf D.Trump) soit disant « pays des libertés dans lequel tout le monde a sa chance »
      Quand à la faveur dont il va certainement bénéficier, l’article dit bien qu’elle est accordée quasiment à tout le monde (je suppose sauf aux détenus dangereux).
      Et on a vu avec les Balkany que, s’il ne respecte pas les heures de sortie, il ira vraiment en prison.
      Soyons heureux quand la justice fonctionne bien, même si le processus est bien trop long pour un cas relativement simple et clair.

  2. HO,HO.Qu’il èst beau le gentil monsieur,qui sourit sur la photo.HO,HO,HO que si tu vas y aller en prison
    mon petit bonhome,ça c’èst sur et n’oublie pas tès petits souliers,et tès costumes.Si tu veux,je suis
    dispo pour venir t’apporté dès oranges.HO,HO tu aimes ça lès oranges.Si tu croise ton pote de
    fortunr Patrick Balkany,fait lui un petit coucou de ma part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.