Miou-Miou : ses premiers mots depuis le décès de son compagnon Jean Teulé

miou-miou

Depuis le décès de son compagnon, Jean Teulé, en octobre 2022, Miou Miou ne s’était pas exprimée dans les médias. Elle a livré ses premiers mots auprès de Téléstar, à l’occasion de la diffusion de son prochain téléfilm, le 1er février prochain sur France 2.

« Mieux que 2022. Une bonne année 2023, on y croit comme on dit ! ». 

En octobre dernier, Miou-Miou perdait son compagnon de route, Jean Teulé. À 69 ans, l’auteur connu et reconnu, partait brutalement des suites d’une intoxication alimentaire. Ils ne se sont jamais mariés mais ont eu ensemble un fils. Les obsèques se sont faites dans l’intimité familiale, à Paris au cimetière de Montmartre. 

Miou-Miou est restée silencieuse depuis le décès brutal de Jean Teulé. C’est à l’occasion de la diffusion de ce téléfilm qu’elle a accordé une interview auprès du journal Téléstar. Très pudique sur sa vie intime, elle s’est abandonnée à une maigre phrase concernant son état, depuis le deuil de son mari. Ainsi elle a répondu, interrogée sur son ressenti actuel : « Mieux que 2022. Une bonne année 2023, on y croit comme on dit ! ». 

« C’est une renaissance du plaisir féminin »

Miou Miou, actrice, revient le mercredi 1er février prochain sur le petit écran. France 2 diffusera un long métrage inédit « Constance aux Enfers », dans lequel elle joue aux cotés de Salim Kechiouche, Aurore Clément, Jérôme Deschamps, Léonid Glushchenko et Marilyn Lima.

Ce long métrage est l’adaptation du roman homonyme de Jean-Pierre Ferrière publié aux éditions Fleuve Noir en 1963. 

Une antiquaire quelque peu esseulée, doit aider son voisin à cacher le corps de sa femme, décédée accidentellement en chutant. Effrayé que la police ne l’accuse de la mort de sa femme, connaissant son casier judiciaire, les deux voisins cachent le corps. Mais bientôt, ils recevront des lettres de chantage, d’un anonyme disant les avoir vu cacher le corps…

Au sujet de ce nouveau film, Miou Miou n’a pas caché son engouement, elle disait auprès de téléstar : « Le rapprochement entre Constance et Amine (Constance est l’antiquaire et Amine le voisin dont la femme vient de mourir. NDLR), c’est une renaissance du plaisir féminin. Et c’est traité ici de manière joyeuse et naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *