Isabelle Carré, ses paroles choc : « Je ne voulais plus vivre »

Isabelle Carré

A 14 ans, Isabelle Carré a arrêté l’une de ses passions, ce qui l’a plongé dans une dépression sévère. Elle s’est confiée dans C à vous sur France 5 ce jeudi 28 mars.

Isabelle Carré est à l’affiche du film Et plus si affinités qui sortira le 3 avril prochain.

Une terrible dépression

Dans C à vous, ce jeudi 28 mars, celle qui a reçu deux Césars a bien failli ne jamais faire de cinéma.

Celle qui rêvait de devenir danseuse est tombée à 14 ans dans une terrible dépression.

« Si vous êtes devenue comédienne, c’est parce que vous étiez nulle en danse », s’est autorisée Anne-Elisabeth Lemoine.

« J’ai fait un spectacle de classique-jazz et je me suis retrouvée avec plein de danseuses. Tout à coup les gens ont applaudi, et là, j’ai fondu en larmes. Je ne pouvais plus rien faire… Donc j’ai arrêté la danse », livrait-elle en 1992 dans Bouillon de culture, à l’âge de 21 ans.

« Oui, j’ai arrêté la danse, ça a été très dur. J’ai fait une dépression à 14 ans. Même plus grave que ça, parce que je ne voulais plus vivre », livré Isabelle Carré.

« Quand j’ai vu l’émotion de Romy Schneider, j’ai su que même sans être danseuse, il y aurait une place pour mon émotion sur scène »

Isabelle Carré a été internée dans le service psychiatrique de l’hôpital Necker-Enfants malades en 1985 après une tentative de suicide.

« C’est en voyant le film Une femme à sa fenêtre avec Romy Schneider, à l’hôpital pédo-psychatrique, que je me suis dit que j’allais m’inscrire dans un cours de théâtre. Je m’y suis sentie bien. Et vous voyez, toutes ces émotions qui débordent en permanence et qui sont embarrassantes dans la vie, eh bien tout à coup sur scène on m’a dit : « Non ça va, c’est ok » », a-t-elle ajouté sur France 5.

En février dernier, elle confiait à Marie Claire : « Quand j’ai vu l’émotion de Romy Schneider, j’ai su que même sans être danseuse, il y aurait une place pour mon émotion sur scène. Être comédienne m’a sauvé la vie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *