Jean-Jacques Goldman : vous ne devinerez jamais son dernier projet…

Goldman

Loin des paillettes et des caméras, Jean-Jacques Goldman a récemment fait parler de lui pour une raison des plus touchantes : sa collaboration avec une classe de CM1 de l’école primaire Louis-Pergaud de Vénissieux.

Une collaboration inattendue

C’est une histoire qui commence comme un conte moderne. Nadia, une institutrice passionnée et fan de Jean-Jacques Goldman, a eu l’idée lumineuse de monter un spectacle sur la Résistance avec ses élèves. Connaissant le passé résistant du père de l’artiste, elle n’a pas hésité à lui écrire pour lui proposer de se joindre au projet.

« Je savais que son père avait été résistant à Vénissieux et qu’il avait participé à sa libération au sein de la résistance avec les FTP-MOI, le 26 août 1944, ça avait donc du sens de lui demander », confie-t-elle au Figaro.

Découvrez aussi :  Jean-jacques Goldman monte dans les tours, ses propos cinglants sur cet "ami"

Un projet bouleversé par la pandémie

La crise sanitaire a mis un coup d’arrêt au projet initial, mais Jean-Jacques Goldman n’a pas abandonné l’idée. Il a proposé d’écrire quelque chose pour les enfants, et bien que sa lettre n’ait jamais atteint sa destination, l’histoire ne s’arrête pas là. Michael Jones, complice de longue date de Goldman, a pris le relais en participant au spectacle « Vénissieux la belle, la rebelle ». « Lors de notre première représentation en 2021 au théâtre de la ville, il est venu chanter ‘Je te donne’ avec nous », se souvient Nadia.

Un artiste touché et impliqué

Le spectacle, une fois filmé et envoyé à Goldman, a profondément ému l’artiste. Un an plus tard, il a repris contact avec l’institutrice pour lui faire part de son admiration et de son engagement pour la chanson promise. « Il me disait qu’il avait vu notre spectacle, qu’il avait été époustouflé et que c’était toujours oui pour la chanson », raconte Nadia.

Découvrez aussi :  Jean-Jacques Goldman : Céline Dion annonce une mauvaise nouvelle sur son ami !

L’histoire ne s’arrête pas à une simple chanson. Les élèves, désormais en 4e, et leur institutrice continuent de se réunir pour des commémorations et pour maintenir vivant le travail sur la Résistance et la mémoire. Une belle leçon de vie et d’engagement, qui montre que la célébrité peut aussi rimer avec humilité et dévouement. Jean-Jacques Goldman, loin des projecteurs, continue de faire chanter les cœurs, et cette fois, c’est à travers les voix d’une classe de CM1 qu’il transmet son message d’espoir et de résilience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *