Judith Godrèche aux César : une personnalité du cinéma opposée à son discours !

judith-godrèche

Judith Godrèche a prononcé un discours contre les violences faites aux femmes lors de la cérémonie des César ce vendredi 23 février. Une décision à laquelle s’est opposée une personnalité du cinéma !

La 49e cérémonie des César a eu lieu ce vendredi 23 février.

Une cérémonie qui soulève des polémiques.

Nicolas Seydoux : « Faut-il ce jour-là en parler ? »

Il y a quatre ans, Adèle Haenel avait vu rouge après l’attribution à Roman Polanski de multiples récompenses.

Judith Godrèche a pris la parole pour évoquer les violences sexistes et sexuelles dans le monde du cinéma.

Entre l’affaire Depardieu, et les plaintes de l’actrice envers Benoît Jacquot et Jacques Doillon, le monde du cinéma n’en mène pas large avec ces accusations de viols et agressions sexuelles !

Judith Godrèche sera auditionnée le 29 février prochain au Sénat par la délégation aux droits des femmes.

Ce jeudi, l’ancien dirigeant du groupe Gaumont Nicolas Seydoux ne comprend pas cette intervention de Judith Godrèche : « Faut-il ce jour-là en parler ? L’Académie des César a décidé d’en parler, c’est son choix, ça n’aurait pas été le mien », a-t-il livré à BFM Business.

« C’est absolument scandaleux »

« Si on n’en parle pas ce jour-là, on en parle quand ? », a-t-on envie de répondre à Nicolas Seydoux. Cette prise de parole de Judith Godrèche est justement le contre-pied des récompenses données à Polanski. Si à l’époque, en effet, l’indécence avait voulu que Monsieur Polanski soit récompensé, aujourd’hui, il paraît juste que les violences sexistes et sexuelles soit abordées haut et fort à cet événement.

Nicolas Seydoux a indiqué ne pas avoir eu connaissance des agissements présumés des deux réalisateurs, rappelant qu’ils n’ont pas collaboré avec Gaumont.

Toutefois, Nicolas Seydoux considère que la libération de la parole dans le monde du cinéma était nécessaire : « C’est absolument scandaleux. Le mouvement MeToo met tout ça en exergue et il faut en parler ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *