Nagui trahi, farouchement embrouillé avec…

Nagui - N'oubliez pas les paroles 15 ans!

On ne présente plus Nagui, et pour cause, l’animateur fêtait les 15 ans de l’émission « N’oubliez pas les paroles », diffusée sur France 2. Et de cette émission il n’est pas seulement le présentateur, mais aussi le producteur, ce qui lui aura valu cette « trahison » par un autre animateur…

Depuis 14 ans, en conflit avec Patrick Sabatier !

L’anniversaire de l’émission fut aussi l’occasion de revenir sur son histoire. Un conflit avec le célèbre animateur Patrick Sabatier date justement des débuts de l’émission et refait surface à l’occasion d’une interview accordée au journal Le Parisien. 14 ans après « l’embrouille », la rancoeur paraît toujours de mise entre Nagui et… Patrick Sabatier!

En effet, durant l’été 2008, la chaîne décide que l’émission « N’oubliez pas les paroles », sera diffusée quotidiennement et non plus seulement le weekend. 

Mais au vu de ce nouveau format envisagé, Nagui ne souhaite pas en rester le présentateur, il se justifie  : « On me voyait le midi (dans l’émission Tout le monde veut prendre sa place) et le soir, j’estimais que c’était trop » confie-t-il au Parisien

Pour remplacer le présentateur, il est décidé que Patrick Sabatier prendra sa place : « Avec la chaîne, nous avions convenu que si ce remplacement marchait, il récupérerait l’émission ensuite. »

« La trahison »

Durant deux mois, Patrick Sabatier prend la relève, jusqu’au clash : « Une trahison » commente Nagui. Selon un ancien cadre de France Télévision : «  Ils avaient un contrat d’exclusivité que Sabatier n’a pas respecté. Et le ton est rapidement monté entre les deux, sans jamais redescendre. » 

Pour les 15 ans de l’émission, deux émission spéciales étaient diffusées le 15 décembre : « Dans la première partie, à 18h40, deux de nos musiciens emblématiques, Magali et Fabien, vont s’opposer l’un à l’autre. Eux qui d’habitude jouent toujours avec les partitions sous les yeux vont devoir ici retrouver les paroles… » expliquait Nagui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *