Christophe Dechavanne, chamboulé par cette découverte dans la chambre de sa mère

Christophe Dechavanne - FR2

Le présentateur, qui officie tous les samedis soirs au côté de Léa Salamé, sur le plateau ce « Quelle époque! » sort ce 24 janvier, son autobiographie « Sans transition… » aux éditions Flammarion. Il revient notamment sur la mort de sa mère, Muriel, et la découverte qui l’a chamboulée en revenant dans sa chambre, des années plus tard. 

Longtemps Christophe Dechavanne s’est coupé de sa mère

Alors que sa mère est hospitalisée à Cochin, à Paris, Christophe Dechavanne va lui rendre visite :tous les jours : « Et tous les jours, avant de quitter sa chambre, je lui disais que je l’aimais ». Mais leurs rapports n’ont pas toujours été si facile. Ainsi, après sa mort, il va revenir dans son appartement, où il n’avait pas mis les pieds depuis des années. 

Découvrez aussi :  Christophe Dechavanne en larmes raconte le deuil de son fils : "Je ne l'ai plus revu"

Surpris, il découvre au mur des dizaines de portraits de lui. Mais sa soeur n’aura pas eu les mêmes faveurs. Et c’est bien cela qui le gène… Car Pia, et son mari, « s’étaient dévoués corps et âme à notre mère », raconte-t-il. 

La peur de revivre le même éloignement avec son  fils?

Comme toutes les familles, celle de Christophe Dechavanne porte avec elle son lot de tragédie. Dans son livre,, il revient notamment sur les maltraitances subies par Muriel. Petite, elle a été victime de violences psychologiques de la part de sa belle-mère. Et s’il revient sur ce passé douloureux, c’est aussi parce qu’il fait écho à la relation compliquée qu’il entretient avec son fils aîné. 

Cela fait 10 ans qu’il ne l’a pas vu...  « La vie nous a éloignés depuis maintenant une décennie. Mes potes me disent qu’il reviendra« , confiait-il à Paris Match, ce 18 janvier 2024. Et d’ajouter :  « J’espère que je n’ai pas été impudique par rapport à mon fils. Je ne veux pas l’être »

Découvrez aussi :  "Quelle époque!", rien ne va plus : coulisses sous haute tension et enregistrement annulé, Léa Salamé "passablement agacée" par Christophe Dechavanne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *