Clash sur le plateau de C à vous : le ton monte entre Patrick Cohen et Mohamed Bouhafsi

Sur le plateau de C à vous, la tension est montée d’un cran entre les deux chroniqueurs Mohamed Bouhafsi et Patrick Cohen, ce lundi 26 février. C’est en réaction à une photo publiée par une députée sur X (anciennement Twitter), vue plus de 16 millions de fois, que les passions se sont déchaînées autour de la problématique qu’elle soulevait!

Une photo vue plus de 16 millions de fois, la toile s’emballe de manière inattendue sur l’affaire du chien Moogly! 

C’est une photo postée par la députée du Parti socialiste, Anne-Yvonne Le Dain, dimanche 25 février, sur le réseau social X, anciennement Twitter, qui déchaîne les passions sur de nombreux plateaux TV et radios ces dernières heures. Celle-ci a pris une photo d’un certain Moogly, qui est un golden retriever et qui était allongé en travers du chemin dans un wagon de train. 

Son propriétaire était installé dans son fauteuil, il tenait la laisse du chien, mais il n’avait pas de muselière… C’est ce qui a scandalisé la députée, qui a aussitôt twitté la photo pour dénoncer la gène que lui provoqué cette situation. Cette photo a déjà été vue plus de 16 millions de fois et suscite des débats inattendus.

Un sujet qui divise, le ton monte entre les deux chroniqueurs 

Au vu de l’ampleur que prenait l’affaire, le chroniqueur Mohamed Bouhafsi a décidé d’en faire une chronique, sur le plateau de C à vous, ce 26 février. Il y a un contraste certain entre l’émission transmise par la députée et le chien qui dort paisiblement, font remarquer nombres d’internautes, un peu moqueur face à la peur évoquée par Anne-Yvonne Le Dain. 

Mais au cours de ce débat lancé sur le plateau, Patrick Cohen a fait une remarque qui va agacé l’auteur de la chronique. Car pour Patrick Cohen, si Mohamed Bouhafsi a fait intervenir le propriétaire du chien, il n’a pas fait intervenir une personne qui a peur des chiens. Il dénonçait une chronique qui ne dévoilait pas tous les avis et prenait plutôt partie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *