Maxime Le Forestier s’effondre sur scène : ce cancer qu’il a vaincu en silence

Capture d’écran Twitter - Maxime Le Forestier

Jeudi 8 décembre, L’Obs publiait un long entretien dans lequel le chanteur s’est confié sans filtres. Il est revenu sur ce cancer qu’il a vaincu en silence.

« Brassens disait que son public avait du talent. Le mien aussi. »

À 73 ans, il sort actuellement un album live intitulé : « On a fini par trouver une date » et entame une tournée à travers la France en hommage à Brassens. Il déclarait auprès de nos confrères : « J’ai pour habitude de dire que Brassens est un vaccin contre la connerie, il faut une piqûre de rappel tous les vingt ans. Justement, cela va faire vingt ans que j’ai arrêté ma dernière tournée Brassens. »

Puis il est revenu sur l’incident lors d’un concert, il y a un an : « L’an passé, à Épinay, le 3 décembre, je me suis évanoui en plein concert. Ça a forcément fait son effet dans la salle. (…) Il n’y a pas eu l’ombre d’une communication sur les réseaux sociaux. Brassens disait que son public avait du talent. Le mien aussi. »

« On m’a découvert des petites saloperies regroupées à la base de la langue »

« Les pompiers m’ont conduit à l’hôpital, où on m’a fait une batterie d’examens et, à force d’investigations, on m’a découvert des petites saloperies regroupées à la base de la langue. » a-t-il ajouté. Maxime Le Forestier attendra d’être guéri avant de prononcer le mot de la maladie : « Jusque-là, je parlais de cellules malignes. L’ORL de l’Institut Curie qui m’a annoncé la nouvelle n’a pas non plus prononcé le mot cancer. Je l’ai compris quand il m’a prescrit une série de trente-cinq séances de radiothérapie. (..) Contrairement à la chimiothérapie, la radiothérapie ne provoque pas d’effets secondaires visibles, ce qui a permis de rester discret ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *